Russie : les médicaments vitaux en déficit

3 min
Disponible du 09/12/2019 au 11/12/2022
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
En Russie, depuis l'annexion de la Crimée et les sanctions occidentales, Vladimir Poutine prône une doctrine dite "de substitution aux importations". Le but : produire local. Dans de nombreux domaines, des mesures protectionnistes ont ainsi été adoptées pour booster la production russe et renoncer aux produits occidentaux. 
Depuis 2014, année de l'annexion de la Crimée, la Russie a adopté un embargo alimentaire sur les produits européens et américains. La même année est entrée en vigueur une loi obligeant les professionnels de la santé publique russe à privilégier les médicaments les moins chers, soit des génériques produits en Russie ou dans ses pays alliés : l'Inde et la Chine. Problème : les patients atteints de maladies graves et orphelines se plaignent de l'inefficacité et des effets secondaires de ces génériques qui, parfois, sont tout simplement absents du marché. 

  • Journaliste :
    • Elena Volochine
  • Pays :
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019