Les Variations Eroica et la Sonate pour piano n°23 de Beethoven à la Folle Journée

51 min
Disponible du 13/02/2020 au 30/01/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

L’Argentin Nelson Goerner est célèbre pour ses interprétations de Chopin. C’est pourtant pour l’entendre jouer du Beethoven que nous le rencontrons à la Folle Journée. Le pianiste s’attaque ici à deux œuvres du célèbre compositeur allemand : les "Variations Eroica en mi bémol majeur" et la "Sonate n°23 en fa mineur".

Beethoven et son œuvre - opus 57
Si jolie à 19 ans, Joséphine von Brunsvik fut mariée de force au comte von Deym, de 30 ans plus vieux qu’elle. Le couple s’installe à Vienne et Beethoven, qui donne chez eux des récitals et des leçons de piano, tombe amoureux de Joséphine. Devenu veuve, elle recevra du compositeur des lettres passionnées : « une fois encore, le peu de lignes que vous m'avez envoyées m'ont rendu vraiment heureux. Des milliers de voix continuent à me chuchoter que vous êtes ma seule amie, ma seule bien aimée. »
(Séverine Garnier)

Les Variations Eroica (ou « Héroiques ») de Beethoven compilent quinze variations et une fugue. Composé en 1802, ce cycle est étonnamment enjoué, comme pour exorciser la surdité qui taraude alors le compositeur depuis six ans.

La Sonate n°23 en fa mineur est elle dédiée à un autre proche de Beethoven : le comte Franz von Brunswick. Célèbre pour son exigence technique et interprétative, cette sonate est une œuvre tout en virtuosité qui n’a pas volé son surnom de "Passionnée".

Programme :

Beethoven - Variations Eroica en mi bémol majeur, opus 35 

Beethoven - Sonate n°23 en fa mineur, opus 57 "Appassionata"

Concert capté le 31 janvier 2020 à la Folle Journée de Nantes.


  • Réalisation :
    • Francois-Rene Martin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020