Pierre-Laurent Aimard joue Beethoven

81 min
Disponible du 12/11/2019 au 06/12/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Deux symphonies, un concerto pour piano et un oratorio complet : ces œuvres et bien d'autres ont été offertes par Ludwig van Beethoven au public viennois en avril 1803 ; aujourd'hui, la devise "less is more" s'applique, de sorte que Andrew Manze et le NDR Radiophilharmonie se sont limités à  la Symphonie n° 2 et le Concerto n° 3 pour piano et orchestre.
La partie solo est interprétée par le pianiste français Pierre-Laurent Aimard.

La question de savoir si une star mondiale comme Aimard aurait sauvé le gigantesque concerto à l'époque doit rester ouverte. Ce qui est certain, c'est que son enregistrement de tous les concertos de Beethoven avec Nikolaus Harnoncourt a été accueilli avec enthousiasme par la presse. Le Gramophone Magazine parlait de "fraîcheur remarquable". "Profondément réfléchie et pourtant infiniment spontanée", a jugé le Guardian. Depuis 2017, Aimard a reçu de nombreux prix, dont le prix de musique Ernst von Siemens - le prix Nobel de musique.

Le Concerto pour piano n° 3 est la première œuvre orchestrale majeure en mineur de Beethoven, prélude à la "Symphonie du destin" n° 5, qui est également en ut mineur. Son œuvre sœur, cependant, est la Symphonie n° 2 : Toutes deux ont été écrites dans la phase précaire de la surdité naissante de Beethoven. En tant que couple à la fois solidaire et contradictoire, elles représentent des réactions différentes face à cette crise : la souffrance et la défiance d'un côté, l'espoir de l'autre.

LUDWIG VAN BEETHOVEN 
Symphonie n° 2 ré majeur op. 36 
Concerto pour piano et orchestre n° 3 ut mineur op. 37


Photo © Marco Borggreve

  • Avec :
    • Pierre-Laurent Aimard
  • Direction musicale :
    • Andrew Manze
  • Orchestre :
    • NDR Radiophilharmonie
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019