Vox popPorts : des bombes à retardement ?

29 min
Disponible du 01/11/2020 au 16/01/2021
Sous-titrage malentendant
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Le 4 août dernier, l’explosion du port de Beyrouth a mis en lumière les risques liés au stockage de produits chimiques. Alors que près de 26 000 tonnes de cette substance ont été découvertes dans le port roumain de Constanta, soit dix fois plus qu’à Beyrouth, les villes européennes sont-elles à l’abri de la catastrophe ?

Ports : des bombes à retardement ?
Le 4 août dernier, l’explosion du port de Beyrouth a mis en lumière les risques liés au stockage de produits chimiques. En Europe, 75 % du commerce de l’Union avec le reste du monde passe par les 1 200 ports maritimes du continent. Y transitent, notamment, du pétrole, du gaz naturel liquéfié, du chlore ou du nitrate d’ammonium, l’un des engrais les plus utilisés au monde, responsable de la tragédie libanaise. Alors que près de 26 000 tonnes de cette substance ont été découvertes dans le port roumain de Constanta, soit dix fois plus qu’à Beyrouth, les villes européennes sont-elles à l’abri de la catastrophe ? Vox pop a mené l’enquête en Grèce, où des bateaux "poubelles" profitent de l’opacité des règles du transport maritime pour continuer à convoyer des matières dangereuses. Nora Hamadi s’entretient avec Isabelle Ryckbost, secrétaire générale de l’Organisation européenne des ports maritimes, et Christian Bueger, professeur de relations internationales à l’université de Copenhague. Sans oublier l’éclairage des correspondants de l’émission en Italie et en Finlande.


  • Réalisation :
    • Nicolas Thepot
  • Invité :
    • Isabelle Ryckbost
    • Christian Bueger
  • Présentation :
    • Nora Hamadi
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020