59 min
Disponible du 09/03/2020 au 31/05/2020
Sous-titresSous-titrage malentendantVersion françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
À Copenhague, les flux du blanchiment d'argent vont relier un flic insomniaque, une banquière frustrée et un jeune caïd. Une série policière danoise noire, haletante et emplie d'humanité, concoctée par le coscénariste de "Borgen". Épisode 2 : doublée par Nete, une collègue plus jeune, Anna n’a pas obtenu le poste de directrice d'agence qu'elle convoitait après des années de bons et loyaux services dans la banque.

Doublée par Nete, une collègue plus jeune, Anna n’a pas obtenu le poste de directrice d'agence qu'elle convoitait après des années de bons et loyaux services dans la banque. Quand son mari lui apprend qu'il risque de déposer le bilan à cause d'un fournisseur en difficulté financière, elle balaie ses propres scrupules et se sert de ses compétences pour le tirer de ce mauvais pas. Le nom de Marco est cité dans l’affaire de la cave. Nicky tente de mener de front ses affaires et les démarches entreprises pour récupérer la garde de son fils.

Fausses factures et vrais tueurs
Alf, flic brillant et sans concessions, voudrait éradiquer le trafic de drogue en s'attaquant à ses barons. Mais son enquête ne le mène qu'à des arrestations mineures, qui ne font que dynamiser une économie parallèle profondément imbriquée dans la société. En état de stress post-traumatique, sous pression au travail et malheureux en amour, il finira par recourir lui-même à des stupéfiants pour tenir le coup. Poursuivant ses études au sein de la meilleure école de commerce danoise, le jeune Nicky, lui, applique avec professionnalisme les règles du néolibéralisme au trafic de cannabis. Délaissée par son mari, traitée avec condescendance par son boss, Anna s'offre une crise de "milieu de vie" en s'infiltrant avec brio dans les failles du système, et récoltera sa dose d'émotions fortes. Inspiré du scandale causé par HSBC, condamnée pour avoir ripoliné les revenus des cartels de la drogue, le script de Dos au mur s'est trouvé conforté par l'actualité récente : blanchiment d'argent impliquant des banques danoises, fusillades entre gangs en plein Copenhague… À travers Alf, Anna et Nicky, trois personnages finement écrits et magistralement interprétés, cette série sans temps morts, nourrie de la pulsation et de la violence urbaines, créée par Jeppe Gjervig Gram, l'un des scénaristes de Borgen, plonge avec réalisme dans une société malade, qui pressure ses troupes et les pousse à la faute. Des failles à tous les niveaux de responsabilité facilitent la lessive de l'argent sale. Naviguant entre fausses factures et vrais tueurs, Dos au mur, qui vient d'obtenir trois Danish Robert Awards, l'équivalent des César danois, bascule habilement de l'univers policé des cols blancs à la brutalité du crime organisé, ce qui contribue à son pouvoir addictif. Mais c'est aussi à travers ses trois personnages et de nombreux rôles secondaires marquants qu'elle émeut et laisse planer une lueur d'espoir. Car si la fraude organisée se nourrit d'erreurs humaines, la vulnérabilité des protagonistes fait aussi dérailler la machine à blanchir le cash, comme lorsque Nicky est bouleversé en retrouvant son fils.


  • Réalisation :
    • Søren Balle
  • Scénario :
    • Jeppe Gjervig Gram
    • Jenny Lund Madsen
    • Adam August
  • Production :
    • DR
    • NRK
    • SVT
    • YLE
    • RUV
    • Nordvision
  • Producteur/-trice :
    • Caroline Schlüter
    • Jacob Jarek
    • Anders Toft Andersen
  • Image :
    • Laust Trier Mørk
  • Montage :
    • Jeppe Bødskov
  • Musique :
    • Flemming Nordkrog
  • Avec :
    • Thomas Hwan (Alf)
    • Esben Smed (Nicky)
    • Maria Rich (Anna)
    • Esben Dalgaard Andersen (Møller)
    • Hadi Ka-Koush (Jæwer)
    • Fadi Darwiche Makki (Marco)
    • Olaf Johannessen (Kim Storm)
    • Carsten Kressner (Bjørn)
    • Marie Askehave (Isa)
    • Marijana Jankovic (Stine)
    • Jacob Hauberg Lohmann (Søren)
    • Dulfi Al-Jabouri (Lala)
    • Imad Abul-Foul (Jawad)
    • Ali Sivandi (Nabil)
    • Julie Grundtvig Wester (Lina)
    • Balder Aksel-Ståhle (Milas)
    • Mia Jexen (Nete)
    • Alexandre Willaume (Rune)
  • Costumes :
    • Sarah Emilie Thaning
    • Maria Sloth
  • Décors de film :
    • Charlotte Bay Garnov
  • Chargé(e) de programme :
    • Alexandre Piel
  • Son :
    • Peter Kofoed
  • Pays :
    • Danemark
  • Année :
    • 2019