Deicide au Summer Breeze Open Air Festival 2019

Lecture automatique

À suivre

57 min
Disponible du 22/01/2020 au 20/04/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
A chaque riff tellurique de Deicide, le public avait la sensation de s’enfoncer un peu plus dans les profondeurs de la terre. Ceux qui tenaient encore debout ont eu droit au prochain coup de massue blasphématoire porté par « When Satan Rules His World ». Et autant le dire, si le diable était maître du monde, les Américains de Deicide se produiraient probablement chaque jour. 
Remarquable manière de graisser la patte, euh pardon, les cornes, du diable – et de surcroît avec une incomparable maestria musicale. Prochaine étape de ce trépidant passage en revue de la discographie du groupe, le millésime 2004 et le titre éponyme de l’album Scars Of The Crucifix. Malheureusement, la sonorisation avait par moment du mal à suivre. Les guitares écrasaient tout, la contrebasse pétaradait et la batterie en avait un peu plein les guibolles. Ce qui n’a fait que souligner la qualité des titres joués. Une qualité si élevée qu’elle arrive même aisément à compenser une sono défaillante. Le voyage dans le temps s’est poursuivi jusqu’en 1995, histoire de bien montrer aux derniers rangs qui tient le couteau de boucher dans ses mains. Place donc à un doublé, « They Are The Children Of The Underworld » et « Once Upon The Cross ». Le set touchait presque à sa moitié quand Deicide a finalement abordé sa période la plus récente en balançant « Seal The Tomb Below », un morceau de l’album Overtures Of Blasphemy sorti en 2018.

  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019