Zeal & Ardor au Summer Breeze Open Air Festival 2019

63 min
Disponible du 13/11/2019 au 10/02/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Avant même les premières notes du concert de Zeal & Ardor sur la T-Stage du Summer Breeze, l’euphorie gagnait déjà les festivaliers. Une attente vite oubliée dès l’intro du set, dont les influences dubstep, quoiqu’inattendues, ont capturé le public. Avec son titre « In Ashes », pourtant entamé tranquillement, le groupe est ensuite entré dans le vif du sujet.
Rythmés par une basse sonore qui a fait vibrer l’assistance, les textes entonnés à l’unisson ou tour à tour par Manuel Gagneux et ses deux choristes Denis Wagner et Marc Obrist s’inspirent des negro spirituals, créant en un rien de temps une atmosphère musicale sans pareille. Et bien qu’elles donnent leur couleur à la majorité des morceaux du groupe, ces sonorités ne lassent pas. Les mélodies aux accents de soul se mêlent aux voix puissantes des trois chanteurs pour toucher le public en plein cœur et le faire entrer dans une autre réalité. Mais Zeal & Ardor est aussi connu pour ses titres (post) black metal, qui n’ont pas fait défaut à l’occasion du Summer Breeze Open Air. Prévisibles ou non, les salves sonores typiques du genre contrastent avec des passages calmes et émotionnels, dans une démarche presque cathartique. La prestation du groupe a suscité toute une palette d’émotions auprès des festivaliers, tantôt plongés dans une rêverie mélancolique, tantôt animés par un accès d’agressivité mué en headbanging. Leur musique se suffisant à elle-même, les Suisses se sont passés de longs discours : « nous ne parlons pas beaucoup, j’espère que ça vous va », a annoncé Manuel Gagneux d’entrée de jeu. Parole tenue jusqu’au moment d’annoncer le dernier morceau, conclusion d’un concert énergique, bien trop court au goût du public qui a quand même quitté les lieux sur les rotules…

  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019