ARTE Regards - Lampedusa, une île dépassée par l’afflux des migrants

À suivre

33 min
Disponible du 23/08/2020 au 21/11/2020
Version françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Avec l’été, on observe une nouvelle augmentation du nombre de réfugiés en route pour l’Europe via la Méditerranée. Sous tension depuis des années, l’île de Lampedusa ne peut démêler seule cette situation critique. Peu à peu, la confiance et l’envie d’aider cèdent le pas au rejet et à l’opposition. Reportage sur une île secouée par la crise toujours présente des réfugiés.

Porte d’entrée vers l’Europe pour certains, lieu de détente pour d’autres : bienvenue sur l’île de Lampedusa. Elle jouit d’une position géographique unique en mer Méditerranée. Pour les réfugiés, c’est un passage obligé au cours de leur voyage depuis l’Afrique et le Moyen-Orient vers un monde meilleur. L’été, les bateaux de migrants accostent presque quotidiennement. Mais ces arrivées massives mettent sous tension la petite île qui n’a pas les moyens d’y faire face. Beaucoup d’habitants ne veulent plus permettre aux réfugiés d’y séjourner, ne fût-ce que temporairement. La situation n’a fait qu’empirer avec le coronavirus. Sans hôpital sur l’île, l’arrivée du virus marquerait probablement le début d’une catastrophe sanitaire.
Angela Maraventano est propriétaire d’un restaurant sur le port depuis plusieurs dizaines d’années et vit du tourisme. Lampedusa fait partie de ces secrets qu’on ne partage qu’entre initiés, particulièrement en Italie. L’ancienne députée de la Ligue du Nord occupe son temps libre à faire campagne contre les réfugiés. Son objectif est simple : elle veut empêcher l’arrivée sur l’île de tout nouveau migrant. Mais l’hostilité n’a pas toujours été si vive. Pendant des années, nombre d’habitants ont sauvé de la noyade des bateaux entiers de réfugiés. Leonardo, 5 ans, a été retrouvé dans les bras de sa mère décédée, sauvé et adopté par un couple sicilien. À Lampedusa, haine et solidarité se côtoient au quotidien. Sans aide, la situation ne semble pas prête de se débloquer.


  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020