Géométrie de la mort (9/10)

54 min
Disponible du 12/11/2020 au 18/11/2021
Sous-titresVersion françaiseVersion originale
Ce programme est disponible en vidéo à la demande ou DVD.

À Odessa, Varsovie et Prague, trois policiers tourmentés, confrontés à une série de meurtres similaires, mènent une enquête transfrontalière. En dix épisodes, une plongée à suspense dans les nouvelles réalités de l'est de l'Europe. Épisode 9 : Lida ayant certifié qu'elle était séquestrée par Gianni, l'opération coup-de-poing menée par Maria ne peut qu'être approuvée par son chef.

Lida ayant certifié qu'elle était séquestrée par Gianni, l'opération coup-de-poing menée par Maria ne peut qu'être approuvée par son chef. Mais les services secrets ne décolèrent pas, car le producteur est un de leurs protégés. Lida identifie plusieurs habitués du sex-club de Prague où elle a travaillé avec Vera Vitova. Grâce à la voisine de Beata, Marek découvre la preuve que Bronisz est responsable de la disparition de son ex-employée. Mais après ce coup d'éclat, il commet une erreur : filé par les “services”, il est surpris en train d'acheter de la drogue. Pendant ce temps, à Odessa, Serheï obtient de son père la lettre d'un de ses amis : ce médecin militaire russe demeuré en ex-RDA évoque une affaire de meurtre et de bras coupé.

Labyrinthes
Signée Dariusz Jablonski, producteur et réalisateur polonais (auteur notamment du documentaire Le photographe, diffusé par ARTE et Fipa d’or 1999), cette série déploie à petites touches réalistes les ramifications d’une enquête complexe, qui plonge le spectateur dans les nouvelles zones grises de l’Est de l’Europe. Mafia, affairisme, corruption, trafics d’êtres humains, violences faites aux femmes… : intègres et solitaires, les policiers incarnés par Malgorzata Buczkowska, Karel Roden et Sergueï Strelnikov gagnent en épaisseur au fil des épisodes, se confrontant à leurs propres angoisses autant qu’aux pièges d’un scénario retors. Au passage, ce trio attachant renverse les rôles, Maria, apparente cynique aux nerfs d’acier, masquant sa vulnérabilité bien mieux que ses acolytes masculins. Tournée en décors réels, passant du polonais au russe, de l’ukrainien au tchèque, Géométrie de la mort révèle au passage les profondes transformations à l’œuvre dans les pays traversés, en peignant, des plus hautes sphères du pouvoir aux bas-fonds des grandes villes, le visage changeant de ce qui constituait, il y a trente ans, une “autre” Europe.


  • Réalisation :
    • Dariusz Jablonski
  • Scénario :
    • Maciej Maciejewski
  • Production :
    • Apple Film Production
    • Canal+ Polska
    • Ceska Televize
    • Star Media
    • ZDF
    • ARTE
  • Producteur/-trice :
    • Izabela Wojcik
    • Violetta Kaminska
  • Image :
    • Pawel Dyllus
    • Martin Ziaran
    • Andrey Lisetskiy
  • Montage :
    • Milenia Fiedler
  • Musique :
    • Michal Lorenc
  • Avec :
    • Malgorzata Buczkowska (Maria Sokolowska)
    • Karel Roden (Viktor Seifert)
    • Sergej Strelnikow (Serheï Franko)
    • Robert Gonera (Jozef Krawiec)
    • Dawid Czuprynski (Marek Mielnik)
    • Krystof Hadek (Ota Valenta)
    • Dmitri Oleshko (Bohdan)
    • Anna Geislerova (Daniela)
    • Marcin Tyrol (Witold Patryk Bronisz)
    • Urszula Grabowska (Wanda)
    • Veronika Lapkova (Lida Beyerova)
    • Vadim Lyalko (Kiril Matvieïenko)
    • Jan Vlasak (Jiri Matousek)
    • Weronika Jaskolka (Olena Sakowicz)
    • Piotr Gasowski (Bednarek alias Gianni)
  • Costumes :
    • Dominika Gebel
    • Aleksandr Dmitriyev
    • Tereza Kucerova
  • Décors de film :
    • Wojciech Zogala
    • Jiri Karasek
    • Piotr Wyrzykowski
    • Diana Todoratyeva
  • Chargé(e) de programme :
    • Olaf Grunert
  • Son :
    • Bartlomiej Wozniak
  • Pays :
    • Pologne
    • République tchèque
    • Ukraine
  • Année :
    • 2019