Esa-Pekka Salonen dirige Chostakovitch et BrucknerAvec le FRSO et Jonathan Roozeman

98 min
Disponible du 13/09/2019 au 12/03/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Jonathan Roozeman interprète le 1er Concerto pour violoncelle du compositeur russe Dmitri Chostakovitch, qui, à travers cette oeuvre composée en 1959, règle ses comptes avec l'ère Staline. Dans la deuxième partie du concert, l'Orchestre symphonique de la radio finlandaise, sous la direction d'Esa-Pekka Salonen, interprétera la 6e Symphonie d'Anton Bruckner.

Lorsqu’il dirige pour la première fois l’Orchestre symphonique de la Radio finlandaise, Esa-Pekka Salonen a 21 ans. Le chef qui compte désormais parmi les plus grands noms scandinaves de la direction d’orchestre est également un compositeur de renommée internationale. Celui qui a longtemps été chef principal de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles et qui sera bientôt directeur musical de l’Orchestre symphonique de San Francisco fait escale dans sa ville natale pour un concert avec un jeune compatriote, le violoncelliste Jonathan Roozeman.

Au programme figure une des œuvres les plus redoutables du répertoire pour violoncelle : le Premier concerto pour violoncelle de Dmitri Chostakovitch. Une œuvre écrite pour son élève et ami Mstislav Rostropovitch en 1959. Cinq ans après la mort de Staline, le compositeur dont la musique avait jadis été jugée antipopulaire par la Pravda et qui avait connu bien des déboires avec les autorités signait là un concerto voulu comme un règlement de compte avec le régime stalinien.

En contrepoint à Chostakovitch, le chef Esa-Pekka Salonen a choisi une œuvre romantique, la Sixième symphonie d’Anton Bruckner de 1883. Du vivant de Bruckner, ses compositions furent laminées par la critique. Il a fallu attendre 1935 pour que l’intégralité de sa Sixième soit donnée dans sa version originale. En effet, seuls deux mouvements avaient été joués à Vienne en 1883 et la partition utilisée lors de la première exécution complète en 1899 était fortement marquée par les interventions de Gustav Mahler.

Esa-Pekka Salonen a commencé sa formation musicale à l’Académie Sibelius d’Helsinki en tant que corniste avant d’étudier la composition avec Einojuhani Rautavaara et la direction d’orchestre avec Jorma Panula. Pendant de longues années, il a façonné le son de phalanges comme l’Orchestre symphonique de la Radio suédoise, l’Orchestre philharmonique de Los Angeles et le Philharmonia Orchestra. A partir de 2020, il sera directeur musical de l’Orchestre symphonique de San Francisco.

Le violoncelliste néerlando-finlandais Jonathan Roozeman est lui aussi diplômé de l’Académie Sibelius d’Helsinki. En 2012, il remporte le deuxième prix au Concours national de violoncelle d’Amsterdam, en 2013 un prix spécial au 5e Concours de violoncelle Paulo d’Helsinki, tandis que la même année, il figure parmi les trois finalistes du Prémio Internacional Suggia de Porto. Il a 16 ans lorsqu’il se fait remarquer au Concours international de musique Tchaïkovski 2015, ce qui fait de lui le plus jeune participant de l’histoire de cette compétition et lui vaut d’être invité par Valeriy Gergiev pour jouer sous sa direction avec l’Orchestre symphonique du Théâtre Mariinsky. Parmi les formations avec lesquelles il s’est déjà produit en soliste, on citera notamment l’Orchestre Jean Sibelius, l’Orchestre symphonique de la Radio finlandaise et les Virtuoses de Moscou. En 2014, il a fait une tournée en Chine avec l’Orchestre symphonique des jeunes de Tapiola. Jonathan Roozeman est également un invité régulier de nombreux festivals internationaux de musique de chambre.

Au programme :

Dmitri Chostakovitch : Concerto pour violoncelle et orchestre n°1 en mi bémol majeur opus 107

Anton Bruckner : Symphonie n°6 en la majeur


  • Avec :
    • Jonathan Roozeman
  • Composition :
    • Dmitri Schostakowitsch
    • Anton Bruckner
  • Direction musicale :
    • Esa-Pekka Salonen
  • Pays :
    • France
    • Finlande
  • Année :
    • 2019