28 MinutesLa surveillance des citoyens / Les hôpitaux en première ligne (07/04/2020)

Lecture automatique

À suivre

29 min
Disponible du 07/04/2020 au 06/06/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

L’unique moyen de sortir du confinement est-il d’abandonner une partie de nos libertés publiques ? La journaliste Elisa Braün, spécialiste des questions numériques, nous éclaire / Depuis un mois, le médecin Raphaël Pitti intervient dans des hôpitaux du Grand Est, l’un des épicentres du virus en France. Il témoigne de la situation dans des structures hospitalières à bout de souffle.

Contre le Covid-19, renforcer la surveillance des citoyens
Faut-il une mettre en place une surveillance sanitaire post-confinement, afin de lutter contre le Covid-19 ? C’est la question à laquelle de nombreux pays européens se trouvent confrontés. Mise en place d’applications qui recensent les données personnelles des malades, surveillance du rythme cardiaque à distance sont autant de pistes explorées et déjà décriées, comme en Allemagne, où la mise en place d’une application pour endiguer le virus fait polémique. L’unique moyen de sortir du confinement est-il d’abandonner une partie de nos libertés publiques ? La journaliste Elisa Braün, spécialiste des questions numériques, nous éclaire.

Hôpitaux : un mois en première ligne 
Depuis un mois, le médecin Raphaël Pitti intervient dans des hôpitaux du Grand Est, l’un des épicentres du virus en France. En première ligne face au Covid-19, il témoigne, sur le plateau de "28 Minutes", de la situation dans des structures hospitalières à bout de souffle. Le médecin de guerre, habitué des crises humanitaires, garde un oeil sur la situation en Syrie et déplore le danger sanitaire que vivent les Syriens, notamment dans la région d’Idlib, "la plus exposée, la plus vulnérable face au Covid-19."


  • Présentation :
    • Élisabeth Quin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020