28 MinutesÉlisabeth Revol / Les musulmans dans la société française (17/10/2019)

46 min
Disponible du 17/10/2019 au 16/12/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Dans "Vivre", l’alpiniste Élisabeth Revol raconte l’ascension du Nanga Parbat, au Pakistan, au cours de laquelle son compagnon de cordée, Tomasz Mackiewicz, trouva la mort / Véritable serpent de mer du débat public, la question du port du voile et de la laïcité est de retour avec la proposition de loi visant à interdire les signes religieux aux accompagnants d’élèves. "28 Minutes" en débat.

Élisabeth Revol : une alpiniste au sommet de l'angoisse
Le 25 janvier 2018, l’alpiniste Élisabeth Revol tentait pour la quatrième fois l’ascension du Nanga Parbat au Pakistan. Un mont de 8126 mètres surnommé « la montagne tueuse », qu’elle compte conquérir au cœur de l’hiver, sans cordes fixes, ni sherpas, ni oxygène. Avec son compagnon de cordée, le polonais Tomasz Mackiewicz, ils viennent à bout du sommet, mais l’euphorie de la victoire sera de courte durée, car Tomasz est victime de cécité. Son état se dégrade, et il est dans l’incapacité d’avancer, en proie à un œdème pulmonaire. Pour sauver sa propre vie, Élisabeth Revol doit redescendre et abandonner son ami. Dans « Vivre » (Arthaud), elle revient sur cette tragédie et l’extraordinaire opération de sauvetage qui survient trois jours plus tard. Elle y couche ses souvenirs, sa terreur, sa douleur, et rend hommage à son ami disparu. Élisabeth Revol est l’invitée de "28 Minutes".

Quelle place pour les musulmans pratiquants dans la société française ?
Vendredi 11 octobre, l’élu RN Julien Odoul a créé la polémique en demandant à une mère voilée, qui accompagnait une classe en sortie scolaire, de quitter une assemblée du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, au nom de la laïcité. Véritable serpent de mer du débat public, la question du port du voile et de la laïcité revient régulièrement dans l’actualité depuis 1989 et l’affaire des « foulards de Creil ». Face à la polémique déclenchée par les récriminations, une proposition de loi a été déposée pour interdire les signes religieux aux accompagnants d’élèves, et sera examinée en séance publique le 29 octobre prochain. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’est dit, mercredi 16 octobre, inquiet des « récents déferlements » qui stigmatisent les musulmans, et dénonce une « rhétorique » d’extrême droite « outrageusement banalisée » et des « réactions hystériques » sur la question du voile. Nous débattons du sujet dans "28 Minutes".


  • Présentation :
    • Élisabeth Quin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019