28 MinutesFary / Immigration : un problème pour les classes populaires ? (07/10/2019)

44 min
Disponible du 07/10/2019 au 07/12/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Dans le spectacle "Hexagone", l’humoriste Fary traite du rapport entre le pays, la culture et l’identité / En parlant de l'immigration, Emmanuel Macron a déclaré : "Les bourgeois n'ont pas de problème avec cela : ils ne la croisent pas. Les classes populaires vivent avec." Ses propos ont fait  réagir la gauche et la droite. Mais l'immigration est-elle vraiment un problème pour les classes populaires ?

Fary : l'humour, en noirs et blancs
Il est là pour faire de l’art et de la poésie. Pas de la politique. C’est ainsi que Fary voit sa mission d’humoriste. Pour lui, le stand-up est "un art permettant d’analyser la société avec une pointe de philosophie et de poésie, et qui requiert un boulot de dingue." Fini le cynisme et l’ironie qui ont longtemps fait les beaux jours des stand-upers, Fary prône un humour "positif", notamment dans son dernier spectacle, "Hexagone", qui traite du rapport entre le pays, la culture et l’identité. Convaincu que l’humour sur scène est un art à part entière, il ouvre en novembre Madame Sarfati, sorte de "comedy club" qu’il imagine comme une maison d’artistes, entre travail et rencontres.

Immigration : un problème pour les classes populaires, vraiment ?
Un an après la promulgation de la loi asile immigration, le gouvernement organise, lundi à l’Assemblée nationale, un débat sur l’immigration. Selon une étude Ipsos Sopra-Steria pour "Le Monde", publiée mi-septembre, 63% des Français estiment qu'il y a "trop d'étrangers en France". Un chiffre qui n’a pas laissé le président Emmanuel Macron de marbre : "Nous n’avons pas le droit de ne pas regarder ce sujet en face. (...) La gauche n’a pas voulu regarder ce problème pendant des décennies. Les classes populaires ont donc migré vers l’extrême droite." Il a ajouté : "La question est de savoir si nous voulons être un parti bourgeois ou pas. Les bourgeois n'ont pas de problème avec cela : ils ne la croisent pas. Les classes populaires vivent avec." Des propos qui ont fait aussi bien réagir la gauche que la droite. Classes populaires et migrants : un faux débat ? On en parle dans "28 Minutes".


  • Présentation :
    • Élisabeth Quin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019