I'm so Sorry

De Fukushima à Tchernobyl, Zhao Liang voyage en terres irradiées à la rencontre d’habitants sinistrés. Un cri d’alarme sous forme d’essai filmique à la poésie dénudée. 

Dans un centre d’hébergement temporaire, un vieil homme, courbé sur ses plants de légumes, se remémore le silence des abeilles le jour de la catastrophe de Fukushima, tandis que son épouse raconte le douloureux "sentiment d’errer constamment" après huit déménagements. Comme Ivan l’Ukrainien en exil, "prisonnier" du périmètre interdit entourant la centrale japonaise, Maria attend la mort dans la solitude de sa petite maison, au cœur de la zone d’exclusion de Tchernobyl. Non loin de là, Ina s’occupe de sa fille gravement handicapée, contaminée comme les "anges meurtris" de l’orphelinat de Vesnova, en Biélorussie. Pendant que des travailleurs nippons s’épuisent à scalper la terre pour la dépolluer, des ouvriers allemands démantèlent la centrale de Greifswald, minutieusement mise en pièces depuis des années. Des cortèges de manifestants écologistes ont beau s’élancer dans les rues de Tokyo ou aux abords de la mine de Garzweiler, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, l’atome poursuit sa marche destructrice : en Finlande, le site d’enfouissement d’Onkalo, en cours de construction, se prépare à recevoir des tonnes de déchets nucléaires, qui reposeront là pendant des millénaires… 

Goût du malheur 
Des paysages désolés troublés par le grésillement d’un dosimètre, des maisons ensevelies sous la poussière, où subsistent les seuls portraits des habitants évacués, les corps malades d’enfants nés sur une terre où "il ne fallait pas s’aimer"… Présenté à Cannes en 2021, dans la sélection éphémère "Le cinéma pour le climat", le documentaire de Zhao Liang (Behemoth – Le dragon noir) interroge les dangers de l’énergie nucléaire – et, plus largement, la "soif de consommation" de l’homme et son goût du malheur – en recourant à la poésie des images, des silences et des mots. Les témoignages de victimes, ponctués de poignants extraits de La supplication de Svetlana Alexievitch (écrit à partir des récits de rescapés de Tchernobyl), se mêlent aux considérations d’une voix off personnifiée sous les traits d’une silhouette masquée, "âme repentie" errant sur les lieux des désastres passés et à venir. Un film-essai au propos et à l’esthétique saisissants. 

Réalisation

Zhao Liang

Pays

France

Année

2018

Durée

91 min

Disponible

Du 25/01/2024 au 19/03/2024

Genre

Documentaires et reportages

Versions

  • Sous-titres
  • Version originale

Vous pourriez aimer aussi

Regarder Square Artiste Doris Dörrie 26 min Voir le programme

Square Artiste

Doris Dörrie

Regarder Karambolage "Ampelmann" / Feux de circulation / "Trombone" 11 min Voir le programme

Karambolage

"Ampelmann" / Feux de circulation / "Trombone"

Regarder Karambolage Le Rhönrad / Poussins / Salon de l'agriculture 11 min Voir le programme

Karambolage

Le Rhönrad / Poussins / Salon de l'agriculture

Regarder Belleville - Belle et rebelle 97 min Voir le programme

Belleville - Belle et rebelle

Regarder Petit ami parfait 86 min Voir le programme

Petit ami parfait

Regarder Karambolage Le carnaval allemand / La bérézina 12 min Voir le programme

Karambolage

Le carnaval allemand / La bérézina

Les vidéos les plus vues sur ARTE

Regarder La mémoire de l'amour 107 min Voir le programme

La mémoire de l'amour

Regarder Le dessous des cartes - L'essentiel Suède : pièce maîtresse pour l'Otan 4 min Voir le programme

Le dessous des cartes - L'essentiel

Suède : pièce maîtresse pour l'Otan

Regarder ARTE Regards Jura, qui a peur du loup ? 30 min Voir le programme

ARTE Regards

Jura, qui a peur du loup ?

Regarder ARTE Regards Pauvre et sans-abri dans un pays riche 31 min Voir le programme

ARTE Regards

Pauvre et sans-abri dans un pays riche

Regarder Le sucre nous rend-il bêtes ? 42 - La réponse à presque tout 28 min Voir le programme

Le sucre nous rend-il bêtes ?

42 - La réponse à presque tout

Regarder ARTE Regards Un écovillage palestinien face à son avenir 30 min Voir le programme

ARTE Regards

Un écovillage palestinien face à son avenir