La mort de Louis XIV

111 min
Disponible du 12/02/2020 au 11/05/2020
Sous-titrage malentendant
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Sous les yeux de la cour et de ses médecins, le Roi-Soleil s'éteint, victime d'une embolie... Signé Albert Serra, un film hypnotique à la beauté crépusculaire, avec un Jean-Pierre Léaud impressionnant en monarque fantomatique. 

Août 1715 : Louis XIV est soudainement affaibli par une forte douleur à la jambe. Contraint de garder la chambre, il continue à honorer les obligations de son règne mais perd peu à peu toutes ses forces. À son chevet défilent courtisans, femmes de cour, hommes d'Église, conseillers militaires ou valets, tandis que son médecin personnel, Fagon, doit cohabiter avec quatre docteurs de la faculté de médecine de Paris, qu'il déteste. Une embolie et une gangrène sont diagnostiquées mais trop tardivement : le mal paraît incurable. Dans une ambiance feutrée, où se croisent jeux de pouvoir et dévotion absolue de ses proches, Louis XIV agonise.

En mauvais État
"C'est mon devoir. C'est l'intelligence qui compte." Souhaitant malgré son état assister à un conseil des ministres, Louis XIV doit finalement renoncer. Petit à petit, le Roi-Soleil, mutique, se fige, pâlit, semble se résorber en lui-même et s'éteindre. C'est cet état de glissement progressif mais inéluctable vers la disparition qu'Albert Serra orchestre dans une mise en scène qui épouse cette idée du temps devenu stase : longueur et langueurs des plans, clair-obscur ourlé comme les peintures de Georges de La Tour, chuchotements et murmures inquiets. Au cœur de ce huis-clos presque onirique s'abîme un corps, dont on donne à percevoir le pourrissement en cours (taches et puanteur) : c'est celui de Jean-Pierre Léaud, hallucinant, sous sa perruque moutonnante, en monarque absolu rattrapé par sa condition humaine et abandonné par la grâce. Le film peut aussi se voir comme un documentaire sur le vieillissement du petit prince de la Nouvelle Vague, dont Albert Serra apprécia "l'intégrité morale, la photogénie et la folie". Mais au-delà d'un homme de 77 ans, c'est aussi d'un régime politique – la monarchie de droit divin – dont le réalisateur dépeint la finitude.


  • Réalisation :
    • Albert Serra
  • Scénario :
    • Albert Serra
    • Thierry Lounas
  • Production :
    • Capricci Films
  • Producteur/-trice :
    • Thierry Lounas
    • Albert Serra
    • Joaquim Sapinho
    • Claire Bonnefoy
  • Image :
    • Jonathan Ricquebourg
  • Montage :
    • Ariadna Ribas
  • Avec :
    • Jean-Pierre Léaud
    • Patrick d’Assumçao
    • Marc Susini
    • Irène Silvagni
    • Jacques Henric
    • Bernard Belin
    • Vicenç Altaió i Morral
  • Pays :
    • France
    • Espagne
  • Année :
    • 2016