Le report du Brexit, une pilule difficile à avaler pour les 27Europe et hop ! - 21/03/2019

4 min
Disponible du 21/03/2019 au 23/03/2039
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
En ce jour de sommet européen à Bruxelles, Europe et hop vous parle de plat trop salé, de carton jaune, de la manière de se couper l’herbe sous le pied et d’une grève altruiste. En résumé, il sera question du Brexit, de la suspension de Viktor Orban du Parti populaire européen, de la tournée européenne de Xi Jinping et de la grève de Wikipedia contre la réforme du droit d’auteur. C’est parti ! 
L’actualité européenne fait les gros titres. Normal, c’est jour de sommet européen à Bruxelles. Aujourd’hui et demain, les chefs d’État et de gouvernement se retrouvent tous autour d’une table avec pour menu du soir : le Brexit.   

Le Brexit au sommet
Et le plat s’annonce peu digeste. Theresa May veut reporter le Brexit jusqu’au 30 juin. Les 27 Chefs d’État doivent accepter ce report à l’unanimité et ils ne sont pas très enthousiastes. Le problème ? Le 30 juin, c’est après les élections européennes et la Première ministre britanique ne veut pas que son pays y participe. Pour les 27, cela pose un problème juridique. Car si un État membre ne vote pas aux élections européennes, il peut rendre ses résultats complètement caducs. 

La Commission européenne l’a dit clairement : la Grande Bretagne doit sortir de l’Union avant les élections. C’est-à-dire pas plus tard que le 23 mai, quand les premiers pays européens commenceront à voter.Carton jaune pour Orbán

Carton Jaune pour Viktor Orbán !
Sa famille politique européenne, le PPE, l’a suspendu jusqu’à nouvel ordre. Après avoir multiplié les attaques contre les institutions européennes, le Chef du gouvernement hongrois ne peut plus participer à aucune réunion du parti ni avoir de temps de parole ou le droit de proposer des candidats pour des postes. 

Mais le parti conservateur aurait pu mettre un carton rouge et exclure définitivement Orban. C’est la critique principale des autres partis et notamment du chef des libéraux européens, Guy Verhofstadt : "L'accord entre le PPE & le Fidesz est une ruse politique et une duperie qui fait honte à l'Europe et qui permet à Orban de rester".En réponse à cette critique, Manfred Weber, le chef du PPE a mis au défi les autres partis de faire de faire le ménage dans leur propre groupe.  

Xi Jinping
La tournée du Président chinois en Europe commence au même moment que le sommet des dirigeants européens. Et c’est le Président italien, Giuseppe Conte, qui obtient le premier les faveurs de la Chine. Ce jeudi à Rome, il signe un accord pour intégrer les "routes de la soie", le programme chinois d’investissements et d’infrastructures à 1000 milliards d’euros. L’Italie sera le premier pays du G7 à faire le pari chinois. Objectif : booster l’économie italienne en mauvaise posture.

Mais à Bruxelles, ces investissements chinois sont vus d’un mauvais œil. Demain, les Chefs d’État doivent préparer le sommet avec la Chine du 9 avril prochain et parler d’une voix commune. Mais Giuseppe Conte semble déjà leur avoir couper l’herbe sous le pied.

Au fait ! 
Au fait, Wikipédia fait grève ! Et pas une petite. L’encyclopédie en ligne affiche un écran noir dans quatre pays. Wikipedia proteste contre la réforme du droit d’auteur qui doit être voté au Parlement européen à la fin du mois. Cette réforme doit rendre les grandes plateformes Internet comme Google ou Facebook responsables, entre autres, des violations des droits d’auteurs sur les images et les vidéos diffusés. Ce qui les obligerait implicitement à filtrer les contenus…

Wikipedia proteste même s’il n’est pas concerné par cette réforme. En tant que plate-forme non commerciale, elle en est en fait explicitement exclue. 

Mais elle dit elle-même : elle ne veut pas devenir une "oasis dans le désert filtré de l'Internet". Je vous laisse sur cette belle expression. À demain et hop c’était l’Europe. 




  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019