Romans, la ville qui veut sortir de l'engrenage de la pauvreté

3 min
Disponible du 18/12/2018 au 20/12/2038
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
À Romans-sur-Isère, où le taux de pauvreté explose, la Fondation Break Poverty teste un dispositif de lutte contre la précarité des jeunes avec l'aide des patrons locaux et de la municipalité. Sur les 2 000 enfants de la ville, 500 sont en situation de pauvreté. Et cela ne s'arrange pas en grandissant : entre 15 et 29 ans, un jeune homme sur quatre et une jeune fille sur cinq sont sans diplôme, emploi ou stage. 
Break Poverty a demandé aux patrons de s'engager à verser une "dotation d'action territoriale" pour soutenir les jeunes défavorisés à chaque étape de leur vie, de la petite enfance à l'entrée dans la vie active. Au total, ils apportent avec la mairie un million d’euros sur trois ans pour les jeunes de Romans. Plusieurs de ces entreprises s'impliquent humainement avec l'association, qui organise le parrainage de jeunes par des salariés volontaires et un "réseau de maillage" d'associations locales est impliqué dans le travail de terrain.

  • Journaliste :
    • Richard Bonnet
  • Pays :
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2018