ARTE Regards - En quête d’eau, le danger des forages illégaux

33 min
Disponible du 03/09/2019 au 01/12/2019
Version françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

L’Espagne compterait plus d’un million de puits illégaux qui servent à assouvir la soif dévorante de l’industrie agroalimentaire. Or, dans le sud de l’Europe, la rareté de l’eau a des conséquences désastreuses, et pas uniquement pour l’environnement comme le montre le cas de Julen, un garçonnet retrouvé noyé dans un puit.

En Espagne, des activistes comme Felipe Fuentelsaz luttent contre les forages et pompages non réglementés, et tentent de sensibiliser agriculteurs et consommateurs à la nécessité de préserver l’or bleu. Felipe est d’avis que l’Europe vit au-dessus de ses moyens. Depuis seize ans, il communique à l’agence locale de l’eau des images satellite de surfaces cultivées et irriguées illégalement. Sans grand succès jusqu’ici. Il concentre ses efforts sur sa région natale qui abrite le parc national de Doñana. Classée au patrimoine naturel mondial de l’Unesco, cette zone protégée est gravement menacée par les pompages illégaux des producteurs de fruits. Environ 30 % des fraises d'Europe sont cultivées aux abords du parc, qui est ceinturé par près d’un millier de puits illégaux. Conséquence : le niveau de la nappe phréatique a considérablement baissé, les fleuves et rivières ne parviennent plus à irriguer cette zone humide, les marais et lagunes s’assèchent. Avec les fruits et légumes, c’est aussi sa ressource en eau que l’Espagne exporte. Mais d’un autre côté, ce pays secoué par la crise économique est dépendant de l’agriculture, un des rares secteurs encore stables.

 


  • Producteur/-trice :
    • Rundfunk Berlin-Brandenburg
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019