UE : la présidence de la Roumanie contestée

Bonus (3 min)
Disponible du 05/12/2018 au 07/12/2030
Disponible en direct : oui
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
A partir du 1er janvier 2019, la Roumanie doit assurer la présidence tournante de l'Union européenne. Or la rumeur enfle : Bucarest ne serait pas prêt à assurer cette présidence.
En plus de ses problèmes de corruption, la Roumanie est pointée du doigt par la Commission et par le Parlement européen pour sa réforme de la justice. Après la Pologne et la Hongrie, sera-t-elle le troisième membre de l'Union à se tretrouver sur la sellette pour ses atteintes à l'état de droit ? Dans l'espoir de rassurer Bruxelles, Bucarest a désigné un nouveau ministre chargé des Affaires européennes, mais ce changement a alimenté les doutes quant à la capacité de la Roumanie à piloter l'UE. "Nous ne sommes pas préparés" pour ce rôle, a déclaré le président roumain de centre droit Klaus Iohannis, à couteaux tirés avec le gouvernement social-démocrate.Ces critiques sont rejetées par la Première ministre Viorica Dancila.

Journaliste :

Lionel Jullien

Pays :

France
Allemagne

Année :

2018