L’euthanasie divise l’Europe

2 min
Disponible du 18/01/2019 au 20/01/2035
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
La majorité des États européens ne reconnaissent pas ou interdisent l’euthanasie et les aides à la fin de vie. Pourtant beaucoup d’entre eux tolèrent plus ou moins ouvertement l’arrêt des traitements thérapeutiques. Si les législations des États membres sont loin d’être harmonisées, on peut les classer en trois catégories.  

Le 26 février 2020, la Cour constitutionnelle allemande a décidé que la loi de 2015 interdisant l’assistance au suicide était contraire à la Constitution. Les juges ont estimé qu’elle allait à l’encontre des droits individuels, qui incluent le droit de mourir dans la dignité.

Au Portugal, la question a connu un rebondissement récent. Le 21 février, le Parlement a voté en faveur de la dépénalisation de l’euthanasie, malgré les protestations des organisations religieuses. Mais le parcours législatif n’est pas terminé. Cinq projets de loi ont pour le moment été adoptés, en première lecture, par une majorité de députés socialistes et conservateurs.  


  • Journaliste :
    • Mathieu Boch
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019