Le prix de la paix (1/6)

49 min
Disponible du 18/03/2021 au 30/04/2021
AudiodescriptionSous-titresVersion françaiseVersion originale
Ce programme est disponible en vidéo à la demande ou DVD.
Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le destin croisé des membres d’une famille d’industriels suisses du textile. Nouant aspirations intimes et responsabilité collective, une fresque chorale historique captivante. Épisode 1 : Suisse, 1945. La paix en Europe revenue, Egon Leutenegger a intégré le bureau chargé pour le ministère public suisse d’extrader, à la demande des Américains, les nazis en fuite. 

Suisse, 1945. La paix en Europe revenue, Egon Leutenegger a intégré le bureau chargé pour le ministère public suisse d’extrader, à la demande des Américains, les nazis en fuite. Johann, son frère cadet, s’apprête, lui, à épouser Klara, la fille d’Alfred Tobler, un industriel du textile dont il est devenu le bras droit. Désireuse de s’engager auprès des réfugiés, Klara a rejoint, malgré les objections de sa mère, l’équipe d’un foyer de la Croix-Rouge qui va accueillir de jeunes Juifs polonais rapatriés du camp de Buchenwald. Dénoncé par le fermier qui l’employait, l’Allemand Kremser est interrogé par Egon. Il le met sur la piste d’une filière qui exfiltre d’Allemagne vers la Suisse d’anciens membres de la SS. Le jour des noces de Klara et Johann, Alfred est victime d’un malaise.

Compromissions
Suivant en fil rouge les aspirations au renouveau et à la justice de la jeune génération helvète au sortir de la guerre, Le prix de la paix porte un regard sans complaisance sur un pan, sinon occulté du moins méconnu, de l’histoire de la Suisse pendant le conflit mondial et dans l’immédiat après-guerre. Du rôle discret de ses banques à ses compromis idéologique et économique envers son voisin hitlérien, de l’indigence des moyens accordés à l’accueil des enfants juifs à l’organisation de filières pour "blanchir" les nazis en fuite et l’argent des spoliations, le scénario documenté de Petra Volpe lève le voile sur un passé peu glorieux. Emmenée par un trio de jeunes interprètes – Annina Walt, Max Hubacher et Dimitri Stapfer – s’emparant de personnages en butte au conservatisme et aux compromissions de leurs aînés, une fresque chorale historique aussi captivante que courageuse.


  • Réalisation :
    • Michael Schaerer
  • Scénario :
    • Petra Volpe
  • Production :
    • Zodiac Pictures Ltd
    • SRF
    • ARTE
  • Producteur/-trice :
    • Lukas Hobi
    • Reto Schaerli
  • Image :
    • Christian Marohl
  • Montage :
    • Wolfgang Weigl
  • Musique :
    • Annette Focks
  • Avec :
    • Annina Walt (Klara)
    • Max Hubacher (Johann Leutenegger)
    • Dimitri Stapfer (Egon Leutenegger)
    • Urs Bosshardt (Alfred Tobler)
    • Sylvia Rohrer (Lisbet-Marie Tobler)
    • Therese Affolter (Elsie Leutenegger)
    • Stefan Kurt (Carl Frei)
    • Oscar Bingisser (Obrecht)
    • Jan Hrynkiewicz (Herschel)
    • Miron Sharshunov (Jenkele)
    • Nicolas Rosat (Kägi)
  • Costumes :
    • Monika Schmid
  • Décors de film :
    • Su Erdt
  • Son :
    • Jean-Pierre Gerth
  • Pays :
    • Suisse
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020