L'homme qui répare les femmes
La colère d'Hippocrate

53 min
Disponible du 02/12/2018 au 06/02/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Prix Nobel de la paix 2018 avec Nadia Murad, Denis Mukwege, gynécologue, a restitué à des milliers de femmes violées pendant vingt ans de guerre au Congo leur intégrité physique et leur dignité. Portrait d’un juste.

"Aujourd’hui, les batailles se passent sur le corps des femmes […] Une stratégie de guerre bon marché et redoutablement efficace." Depuis plus de vingt ans, le gynécologue Denis Mukwege "répare" des milliers de fillettes et de femmes violées et mutilées par les milices et les soldats qui sèment la terreur en toute impunité dans le Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo. Des années aussi que le médecin, qui vit retranché dans son hôpital de Panzi à Bukavu sous la protection de Casques bleus, dénonce les crimes commis et plaide, à toutes les tribunes, pour que cessent les massacres, accumulant les distinctions, du prix Sakharov en 2014 au Nobel de la paix cette année. Ce fils de pasteur s’est voué corps et âme à sa mission auprès de victimes souvent exclues de leur communauté, devenant tout à la fois leur docteur, leur confident et leur porte-parole. "Leur corps blessé, leur cœur brisé et leur esprit détruit avaient besoin d’être guéris, consolés et restaurés", dit-il. Mais entre conséquences du génocide au Rwanda voisin, guerre civile et violences attisées par les gisements de minerais précieux, le pays n’en finit plus de sombrer dans le chaos, continuant de drainer son flux de martyres vers l’homme providentiel – elles l’appellent "papa" – qui les exhorte, avec un rare talent oratoire, à lutter pour leur dignité. Ce sont ces femmes qui se mobiliseront en masse pour son retour en RDC en 2013, alors que Denis Mukwege, menacé de mort, avait dû prendre le chemin de l’exil.

Hors du commun
Retraçant le parcours de cet humaniste à l’immense charisme et le suivant dans son combat, du bloc opératoire aux instances internationales, les auteurs du film recueillent, au fil des étapes, les terribles témoignages des victimes qu’il "répare". Multiprimé dans sa version longue, ce documentaire, tourné dans les somptueux paysages du Kivu, montre la capacité hors du commun du médecin à leur redonner espoir, comme dans cette séquence bouleversante où il organise une thérapie de groupe pour de très jeunes filles. Aujourd’hui, en partie grâce à lui, les femmes se fédèrent pour résister et réclamer justice. Sous la pression de l’ONU et des médias, quelques bourreaux ont été condamnés, mais les responsables des massacres, eux, n’ont toujours pas été inquiétés.


Réalisation :

Thierry Michel

Pays :

France
Belgique

Année :

2015