L'odyssée Offenbach

94 min
Disponible du 22/12/2019 au 26/04/2020
Sous-titrage malentendant
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Joué dans le monde entier, inventeur de l'opérette (ou "opéra bouffe"), Jacques Offenbach (1819-1880) a réconcilié l'humour et la musique. Mais sa fantaisie a parfois occulté sa dimension subversive : son antimilitarisme, sa satire du pouvoir, ses rôles de femme audacieux et l'érotisme allègre qui parcourt son oeuvre. Un portrait foisonnant.

Né en 1819 en Allemagne, le jeune Jacob apprend le violoncelle en cachette de son père, chantre de la synagogue de Cologne. Cette petite rébellion, première d'une longue série, réussit au jeune virtuose, qui se découvre, à 13 ans, des dons de compositeur. La Prusse offrant peu d'opportunités aux juifs, Offenbach père veut que son fils fasse carrière à Paris. Subjugué par l'animation de la capitale française qu'il restituera plus tard dans La vie parisienne, Jacob s'y installe dès 1833 et se rebaptise vite "Jacques". Après un bref passage au Conservatoire, il devient violoncelliste à l'Opéra-Comique. En 1858, il lance triomphalement le genre de l'opérette avec l'ébouriffant Orphée aux enfers, attaque en règle contre l'académisme. Malgré ce succès, Offenbach, tour à tour honni et applaudi, subira toute sa vie un violent ostracisme, rejet qui s'intensifie durant la guerre de 1870, époque où il est traité d'espion par les Français et de traître par les Allemands.

Folie contagieuse
Joué dans le monde entier, inventeur de l'opérette, appelée aussi opéra bouffe, Jacques Offenbach a réconcilié l'humour et la musique. Mais sa fantaisie a parfois occulté sa dimension subversive : son antimilitarisme (La grande-duchesse de Gerolstein), sa satire du pouvoir (Barkouf), ses rôles de femme audacieux et l'érotisme allègre qui parcourt son œuvre. Nourri d'une splendide iconographie, cette biographie foisonnante révèle les nombreuses facettes d'un compositeur prolifique. Fait rare, de vrais chanteurs d'opéra jouent dans les scènes de reconstitution – Stéphanie d'Oustrac compose, notamment, une pétillante Hortense Schneider, diva à l'humeur changeante, muse et cause de bien des tourments d'Offenbach. Des extraits de spectacles, morceaux de bravoure menés à un train d'enfer et d'une folie contagieuse, ponctuent ce réjouissant documentaire.


  • Réalisation :
    • François Roussillon
  • Avec :
    • Robert Hatisi, Stéphanie d'Oustrac, Marianne Crebassa, Jodie Devos, Michel Fau
  • Auteur :
    • Jean-Claude Yon
    • François Roussillon
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019