« Ravolution » à Tbilissi, la techno version politique | TRACKS

11 min
Disponible du 20/09/2018 au 20/09/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Tbilissi, Géorgie, mai 2018. Après une descente musclée de la police dans ce club ultra-connu, une manif éclate devant le parlement. 10 000 personnes se retrouvent dans une rave spontanée. Leur devise : « We dance together - We fight together ». Car là-bas, le Bassiani est le lieu symbolique de toute une génération de jeunes Géorgiens qui revendique leur liberté.

Dans ce pays du Caucase, la techno est un acte de résistance et non une preuve d’hédonisme blasé. Dans les clubs géorgiens, on cause politique, on fomente des actions de protestation. La date de la prochaine manif est inscrite sur le tampon qu’on reçoit sur le poignet à l’entrée.

L’un des initiateurs du mouvement de contestation devant le parlement est Davis Subeliani. Fondateur de l’ONG géorgienne « White Noise Movement », il revendique une libéralisation de la politique en matière de drogues dans ce pays conservateur de tradition orthodoxe.

Avec les forces vives de ce milieu, TRACKS a parlé de la techno comme moyen de pression et accompagné notamment Tato Getia, l’un des patrons du Bassiani, lors des préparatifs d’une méga-fête inédite : 24 heures sur tous les dance floors du club, avec tables rondes sur des thèmes politiques. L’objectif du happening est de ne pas laisser tomber dans l’oubli les razzias intempestives, les violations de la liberté individuelle de toute une génération.

Bonus : THE BASSIANI SOUNDS
La scène électro géorgienne est puissante et voit ses rangs gonfler. Top 3 des DJ qui ont leur rond de serviette au Bassiani :

Kvanchi
Tornike Kvanchi est « résident » sur la piste Horoom, la deuxième du Bassiani. Ses sources d’inspiration, il les trouve à Detroit, Chicago et New York. A part les platines et la production musicale, il fait partie de la direction du label maison du Bassiani.

Héctor Oaks
Ce Madrilène d’origine, qui s’est établi entre-temps à Berlin, est un habitué dans l’équipe du Bassiani. Adepte d’un son costaud façon Detroit, il se produit régulièrement à Tbilissi, et il a récemment pris des parts dans le label Bassiani.

Kancheli
Batteur de formation, le DJ et producteur Giorgi Kancheli a fait ses premières armes dans le jazz. Après une dizaine d’années à mixer de l’électro minimale, il est l’une des figures de proue de la scène techno locale.


  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2018

    En savoir plus