28 Minutes samediAvec Leïla Slimani (29/06/2019)

44 min
Disponible du 29/06/2019 au 28/08/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

L’écrivaine Leïla Slimani pose son regard sur l'actualité de la semaine écoulée : le débat autour du nouveau "service national universel" ; les drames de la migration, à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, et en Méditerranée.

Cette semaine dans "28 Minutes samedi", c’est l’écrivaine Leïla Slimani qui accompagne Renaud Dély et Caroline Broué tout au long de l’émission. Elle signe la préface du livre "L'amour interdit, sexe et tabous au Maghreb" de Michaëlle Gagnet, publié aux éditions L’Archipel. L’adaptation au cinéma de son roman "Chanson douce", par la réalisatrice Lucie Borleteau, sera en salles en novembre 2019. Retrouvez le portrait de notre invitée fil rouge réalisé par le journaliste Philippe Ridet.

Avec elle, nous revenons sur l’actualité française et internationale de la semaine écoulée :

Service national universel. Durant une dizaine de jours, plus de 2 000 jeunes volontaires, âgés de 16 à 18 ans, ont participé au nouveau service national universel (SNU) instauré par Emmanuel Macron. Mais cette première phase « de cohésion » a suscité de nombreuses critiques dans les médias et sur les réseaux sociaux. Certains dénoncent un « bourrage de crâne » de l’armée aux allures de colonie de vacances et s’interrogent sur sa légitimité. Autre point de crispation : la volonté de rendre obligatoire le SNU à partir de 2021, ce qui risque de provoquer des contestations chez les jeunes concernés. Mais à quoi peut vraiment servir le SNU ? Est-ce un outil efficace pour renforcer la cohésion nationale ou une nostalgie du service militaire ?

Migrations. À la frontière entre les États-Unis et le Mexique, un père et sa petite fille se sont noyés en tentant de traverser les flots du Rio Grande pour rejoindre la côte américaine. Une photographie de leurs deux corps inertes est devenue le triste symbole du durcissement de la politique migratoire entre les deux pays, et du contrôle aux frontières. En Méditerranée, le navire humanitaire Sea-Watch 3 poursuit sa résistance face au blocus de Matteo Salvini, qui l’empêche de débarquer la quarantaine de migrants à son bord. Depuis deux semaines, le bateau vogue au large de Lampedusa, en attendant une autorisation d’entrer dans son port. Face à ces drames, les États peuvent-ils encore garder leurs portes fermées et s'opposer aux flux migratoires ?

Gaël Legras plonge dans l’actualité internationale et « va voir ailleurs ». Cette semaine, direction le Royaume-Uni, où Boris Johnson se retrouve au cœur d’une polémique, à cause d’une « scène de ménage » rapportée dans la presse. Candidat favori pour succéder à Theresa May au poste de Premier ministre, il a été sommé de s’expliquer après une dispute conjugale bruyante avec sa femme, qui a provoqué l’intervention de la police londonienne.

Retrouvez enfin nos chroniqueurs du week-end : Marie Bonnisseau, Jean-Mathieu Pernin et Omar Ouahmane.


  • Présentation :
    • Elisabeth Quin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019