Così fan tutte à l’Opéra de Lausanne
La confusion des sentiments mise en musique par Mozart

191 min
Disponible du 06/11/2018 au 01/05/2019
Disponible en direct : non
Les femmes sont-elles fidèles ? C’est la question que se posent les deux officiers Guglielmo et Ferrando dans Così fan tutte, un opera buffa de Mozart. Voulant éprouver la constance de leurs bien-aimées respectives, ils font mine de partir à la guerre. Peu après, ils reviennent déguisés en gentilshommes étrangers pour faire la cour à la fiancée de l’autre.
A l’école de l’amour, certaines leçons s’apprennent vite. Il y a autant de femmes fidèles que de phœnix, raille Don Alfonso. Pour vérifier cette assertion, Ferrando, l’amant de la belle Dorabella, et Guglielmo, le fiancé de Fiordiligi, jouent eux-mêmes les cobayes. Comme prévu, les quiproquos sont au rendez-vous. Mais au final, ils en retirent une leçon simple : « l’homme heureux voit toujours le bon côté des choses ».

Créé en 1790, Così fan tutte, ossia la scuola degli amanti (« Ainsi font-elles toutes ou l’École des amants ») est la dernière collaboration de Mozart avec le librettiste italien Lorenzo Da Ponte, après Don Giovanni et Les Noces de Figaro. Bien que ces trois opéras, auxquels s’ajoutent La Flûte enchantée et L’enlèvement au sérail, comptent aujourd’hui parmi les œuvres mozartiennes les plus renommées, les critiques à l’encontre de Così fan tutte n’ont pas toujours été dithyrambiques. Au XIXe siècle, cet opera buffa avait risqué d’être proscrit en raison de son libertinage et de son traitement trop frivole de la fidélité et du désir. Ni Beethoven ni Wagner n’appréciaient pas particulièrement cette œuvre. Mais ces objections morales n’ont plus cours de nos jours.

Après avoir signé en 2015 la mise en scène de My Fair Lady à l’Opéra de Lausanne, Jean Liermier revient en Suisse pour un second projet. La direction de cette œuvre de Mozart haute en couleur est confiée à Joshua Weilerstein, directeur artistique de l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Les rôles des quatre amants mis à l’épreuve sont tenus par Stéphanie Guérin (Dorabella), Robert Gleadow (Guglielmo), Valentina Nafornita (Fiordiligi) et Joel Prieto (Ferrando).

Production :

Ozango

Avec :

Robert Gleadow (Guglielmo)
Joel Prieto (Ferrando)
Susana Cordón (Despina)
Bruno de Simone (Don Alfonso)
Valentina Nafornita (Fiordiligi)
Stéphanie Guérin (Dorabella)

Direction musicale :

Joshua Weilerstein

Direction de chœur :

Pascal Mayer

Choeur :

Choeur de l'Opéra de Lausanne

Scénographie :

Rudy Sabounghi

Livret :

Lorenzo da Ponte

Mise en scène :

Jean Liermier

Orchestre :

Orchestre de Chambre de Lausanne

Pays :

Suisse

Année :

2018