Berlin 59 - Saison 2 (2/6)

47 min
Disponible du 09/05/2019 au 14/06/2019
AudiodescriptionSous-titresSous-titrage malentendantVersion françaiseVersion originale
Ce programme est disponible en vidéo à la demande ou DVD.

Au travers d’une flamboyante saga familiale qui met en scène trois sœurs à Berlin-Ouest, une subtile chronique de l’après-guerre dans l’Allemagne divisée, entre fantômes du nazisme, émancipation féminine et émergence du rock'n'roll. Épisode 2 : après une audition, Monika et Freddy, étoiles montantes du rock’n’roll, sont retenus pour une comédie musicale, qui se tourne en partie à l'école de danse.

Après une audition, Monika et Freddy, étoiles montantes du rock’n’roll, sont retenus pour une comédie musicale, qui se tourne en partie à l'école de danse, tandis que Caterina se laisse séduire par le trouble Kurt Moser, le metteur en scène. Une rencontre entre Joachim et Freddy dégénère et les deux rivaux se battent. Eva, l'autre sœur de Monika, rêve de conduire, mais se heurte à l’autorité patriarcale de son mari. Alors que Dorli réclame sa mère, Helga, qui l’élève, tente de composer avec l'homosexualité de son époux. Monika reste attirée par Joachim, dont le père s’est donné la mort. Ninette Rabe, la secrétaire de ce dernier avec laquelle le jeune homme a eu une liaison, lui annonce qu’elle est enceinte de lui. Hanté par son passé dans les camps, Freddy, lui, perd pied.

Ruptures
Pour cette deuxième saison, Berlin 59 retrouve tous les ingrédients qui ont fait le charme de la première : décors et costumes délicieusement fifties, rocks enfiévrés, narration héritée des mélos américains flamboyants et saga familiale traversée par les mutations sociétales et culturelles en cours. Alors qu’à la veille de la construction du Mur, l’Allemagne divisée connaît un miracle économique, à Berlin-Ouest, les émancipations couvent, celle des femmes d’abord, dont la série suit l’âpre conquête d’indépendance, entre résistance au patriarcat et prémices des luttes féministes à venir, mais aussi celle des enfants de la guerre, pressés de fuir les fantômes du passé et de rompre avec les valeurs corsetées de la génération coupable de leurs parents. Au travers des portraits d’une mère, tout à la fois impérieuse et dépassée, et de trois sœurs, dont l’arty Monika (l’excellente Sonja Gerhardt) compose encore la très attachante figure centrale, la chronique acidulée d’une époque à la fois lointaine et proche.


  • Réalisation :
    • Sven Bohse
  • Scénario :
    • Annette Hess
  • Production :
    • UFA Fiction
  • Producteur/-trice :
    • Benjamin Benedict
    • Nico Hofmann
  • Image :
    • Michael Schreitel
  • Montage :
    • Ronny Mattas
  • Musique :
    • Maurus Ronner
    • Joo Fürst
  • Avec :
    • Claudia Michelsen (Caterina Schöllack)
    • Sonja Gerhardt (Monika Schöllack)
    • Maria Ehrich (Helga Schöllack)
    • Emilia Schüle (Eva Fassbender, geb. Schöllack)
    • Trystan Pütter (Freddy Donath)
    • Sabin Tambrea (Joachim Franck)
    • August Wittgenstein (Wolfgang von Boost)
    • Ulrich Noethen (Kurt Moser)
    • Laura de Boer (Ninette Rabe)
    • Heino Ferch (Prof. Dr. Jürgen Fassbender)
    • Smilla Löhr (Dorli)
    • Alma Löhr (Dorli)
  • Costumes :
    • Maria Schicker
  • Décors de film :
    • Axel Nocker
  • Chargé(e) de programme :
    • Bastian Wagner
    • Beate Bramstedt
    • Heike Hempel
  • Son :
    • Ralf Herrmann
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2018