Mouvements : Hafiz Dhaou & Aïcha M'Bareck

4 min
Disponible du 05/07/2018 au 04/07/2019
Disponible en direct : oui

Cet interstice a été tourné sur la presqu’ile de Malsaucy, autour de l’emplacement de la grande

scène des Eurockéennes avant qu’elle ne soit montée, avec Hafiz Dhaou et Aïcha M’Bareck de la

compagnie Chatah.

La force des spectacles d'Hafiz Dhaou et Aïcha M'Bareck tient à leur capacité de montrer des corps
traversés intimement par la politique: la répression, l’effervescence révolutionnaire… Soubresauts,
convulsions : sous leur direction, les danseurs explosent en scène. Attentats chorégraphiques.

Si on admet que danse et musique sont des arts qui se déploient dans l’espace, on peut

imaginer une forme d’écriture cinématographique de la danse qui utilise les espaces de la ville

de Belfort et notamment celui du festival comme matière première de l’oeuvre et non pas

comme le support d’un récit.

 

Il s’agit ici d’investir un lieu singulier et de se laisser saisir par les sensations auxquelles il nous

renvoie : les couleurs, la matière des sols, la circulation de la lumière et les flux des individus

sont autant de matériaux susceptibles de nourrir et d’encadrer l’écriture.

Une visibilité hors norme pour la danse…

 

Ce projet, à la croisée des arts donne à la danse l’opportunité d’une visibilité hors norme et se

décline de diverses manières pour élargir les possibilités de diffusion et toucher des publics

multiples.

 

En collaboration avec VIADANSE le Centre Chorégraphique National de Belfort, plusieurs

chorégraphes sont invités à se projeter en temps réel et en réactivité avec des lieux insolites

proposés comme éléments déclencheurs de la mise en jeu des corps et de l’imaginaire.

Attentif aux différentes esthétiques, le réalisateur Nicolas Habas est en lien avec les
chorégraphes pour retranscrire les intentions des danses proposées.

 

Les captations sont faites dans l’environnement sonore naturel des différents espaces…


Pays :

France

Année :

2018