#MeToo entre dans la danse

Lecture automatique

À suivre

52 min
Disponible du 10/03/2020 au 09/04/2020
Version françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

La vague #MeToo a aussi éclaboussé la danse. Tour d'horizon d'un milieu vulnérable au sexisme, où naissent des initiatives pour faire évoluer les rapports homme-femme.

En 2017, la déferlante #MeToo a libéré la parole des femmes dans le cinéma, mais aussi dans l'ensemble de la sphère artistique. De New York à Anvers, des accusations de harcèlement sexuel ou d'abus ont émergé dans les corps de ballet ou les compagnies. Quelques semaines après les révélations liées à l'affaire Weinstein, la danseuse et chercheuse belge Ilse Ghekiere a jeté un pavé dans la mare en publiant l'article "#WeToo", fruit d'un travail de collecte de plus de quatre-vingts témoignages. Ceux-ci racontent les gestes déplacés, les agressions, les danseurs et danseuses placés sur liste noire pour avoir refusé les avances d'un chorégraphe.  Mais si les réseaux sociaux paraissent le vecteur idéal pour briser le silence, des voix s'élèvent aussi pour dénoncer les jugements hâtifs.

Discipline de fer
Art corporel, secteur saturé où les opportunités professionnelles se font rares, le milieu de la danse a tout pour favoriser les comportements abusifs. Ponctué d'interventions de danseurs, d'activistes, de chorégraphes et d'historiens, ce film montre aussi à quel point les comportements sexistes actuels s'enracinent dans l'histoire du ballet, marquée par les rapports hiérarchiques, une discipline de fer et des représentations machistes. D'abord exclue de la scène, la danseuse sera ensuite parée des atours vaporeux (et réducteurs) de la ballerine et livrée aux convoitises de riches messieurs au XIXe siècle. Mais le milieu commence à se remettre en question. Des collectifs se forment et de prestigieuses institutions se dotent de codes de conduite, à l'instar du Scottish Ballet, dont le directeur artistique, Christopher Hampson, et les équipes expérimentent de nouvelles façons de travailler ensemble, fondées sur la transparence et la concertation.


  • Réalisation :
    • Lena Kupatz
    • Lina Schienke
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019