Ethiopie : le couloir humanitaire Sant'Egidio

bonus (6 min.)
Disponible du 05/05/2018 au 07/05/2038
Disponible en direct : oui
Trouver une alternative aux trafiquants d'êtres humains et aux morts en méditerranée. Faire  arriver par voie légale, en avion, des réfugiés en donnant priorité aux plus vulnérables. C'est l'idée à la base des "corridors humanitaires", la voie tentée par la Communauté de Sant'Egidio à travers le visa pour raisons humanitaires, déniché dans les plis des règlements européens.
Le visa n'est en effet valable que dans le pays qui le concède, en l'occurrence l'Italie. Des protocoles en ce sens ont été signés, d'abord pour des réfugiés syriens au Liban. Maintenant, c'est le tour de réfugiés en Ethiopie, pays qui en accueille près de 900.000, en provenance d'Erythrée, Sud-Soudan et Somalie. Le projet est de transférer, de façon légale et sûre, par avion, 500 réfugiés dans le courant de l'année 2018. Pour le Liban, Sant'Egidio a collaboré avec la Fédération des Eglises Evangéliques italiennes. Pour l'Ethiopie, c'est la Conférence épiscopale italienne qui la soutient à travers Caritas. Le corridor humanitaire se complète avec le projet "Réfugié chez moi" de Caritas, un programme qui vise à accueillir, dans les diocèses, chez des familles disponibles, les réfugiés pendant un an, le temps de déposer la demande de protection internationale, commencer à apprendre l'italien et chercher un travail. Nous avons suivi sur le terrain l'un des opérateurs de la Communauté de Sant'Egidio. 

Journaliste :

Salvatore Aloise

Pays :

France
Allemagne

Année :

2018