135 min
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Jeune metteuse en scène qui monte, Chloé Dabert fait résonner la puissance dramatique de l’alexandrin racinien dans le cloître des Carmes de la cité des Papes. L’un des temps forts du Festival d’Avignon 2018, retransmis en léger différé.

À la tête des armées grecques, le roi Agamemnon désespère : sa flotte est bloquée dans le port d’Aulis depuis trois mois faute de vents favorables. Selon l’oracle, pour mener à bien son expédition contre Troie, le souverain doit sacrifier sa fille Iphigénie à la déesse Diane…

Beauté et violence
Après J’étais dans la maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce, à l’affiche de la Comédie-Française cet hiver, Chloé Dabert poursuit son travail quasi mathématique sur le rythme et la précision des écritures en s’emparant de leur forme paroxystique : l’alexandrin. Délaissant les architectures closes pour un campement militaire entre terre et mer, soumis aux éléments et à la frustration de l’attente, la jeune metteuse en scène et ses comédiens – Yann Boudaud et Victoire Du Bois en tête – font résonner la puissance dramatique du poème racinien et se propager les échos contemporains des mythes antiques, entre soumission aveugle au divin, place de la femme dans la société, rapport à l’ambition et au sacrifice. Une création retransmise en léger différé du magnifique cloître des Carmes d’Avignon.


  • Avec :
    • Yann Boudaud
    • Bénédicte Cerrutti
    • Victoire Du Bois
    • Servane Ducorps
    • Olivier Dupuy
    • Sébastien Eveno
    • Julien Honoré
    • Arthur Verret
  • Mise en scène :
    • Chloé Dabert
  • Costumes :
    • Marie la Rocca
  • Réalisation TV :
    • Dominique Thiel
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2018