28 Minutes

Interprètes afghans / La France fière de son agriculture ? (26/02/2019)

44 min
Disponible du 26/02/2019 au 27/04/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Lors de l'intervention de l'armée française en Afghanistan de 2001 à 2012, les interprètes afghans étaient indispensables au travail des soldats sur le terrain ; ils ont depuis été abandonnés par la France / Les Français peuvent-ils être fiers de leur agriculture ? Débat avec Sylvie Brunel, géographe et écrivaine, Benoît Biteau, paysan agronome et conseiller régional, et Emmanuelle Ducros journaliste.

Interprètes afghans : la France les a abandonnés 
Emmanuel Macron avait évoqué une "faute" et une "trahison" lors de sa campagne en comparant l’histoire des interprètes afghans - appelés "tarjuman" en langue dari - à celle des harkis en Algérie. Lors de l'intervention des forces françaises en Afghanistan de 2001 à 2012, ce personnel civil de recrutement local (PCRL) s'est révélé indispensable au travail des soldats sur le terrain. La France, une fois retirée d'Afghanistan, refuse d'accorder des visas. Au total, seulement 217 dossiers Tarjuman sur 800 ayant œuvré auprès de l’armée française ont été acceptés. Certains sont aujourd’hui menacés de mort dans leur pays et doivent vivre cachés. Brice Andlauer co-écrit "Tarjuman, enquête sur une trahison française" pour raconter l’histoire de ces hommes, comme celle de Wahidullah Hotaki, interprète afghan pour l’armée française de 2009 à 2014. Brice Andlauer et Wahidullah Hotaki viennent témoigner dans "28 Minutes".


Les Français peuvent-ils être fiers de leur agriculture ?
Le Salon international de l’agriculture s’est ouvert samedi à Paris, Porte de Versailles. Une étude de référence de "The Economist Intelligence Unit" et de la fondation Barilla place la durabilité de l’agriculture française au premier rang mondial, pour la deuxième année consécutive. Les politiques françaises de réduction du gaspillage alimentaire, de promotion d'une alimentation saine et de méthodes respectueuses de production sont saluées. Cependant, la France peine à s’en réjouir et blâme l’utilisation du glyphosate et l’exploitation de fermes-usines. Est-il temps d’en finir avec l’agro-bashing ? Les Français peuvent-ils être fiers de leur agriculture ? Pour en débattre, nous recevons Sylvie Brunel, géographe et écrivaine, Benoît Biteau, paysan agronome et conseiller régional Nouvelle-Aquitaine, et Emmanuelle Ducros, journaliste à l'"Opinion" et spécialiste de l’agriculture et de l’agroalimentaire.


Présentation :

Elisabeth Quin

Pays :

France

Année :

2019