28 Minutes

L'héritage de Mandela / Le projet de loi "anti-casseurs" (24/01/2019)

46 min
Disponible du 24/01/2019 au 25/03/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Ndaba Mandela : dans "Le courage de pardonner", le petit-fils de Nelson Mandela partage les leçons de vie apprises aux côtés de son grand-père / Projet de loi "anti-casseurs" : doit-on réellement craindre pour la liberté de manifester ? Débat avec Katia Dubreuil, présidente du syndicat de la magistrature, Guillaume Farde, conseiller scientifique à Sciences Po, et François Cusset, historien des idées.

Ndaba Mandela, l'héritage de Nelson

Cinq ans après le décès de Nelson Mandela, nombreux sont ceux qui portent en eux et au monde son héritage et ses idées. Pourtant, tous n’ont pas eu le privilège de connaître Madiba comme l’a connu Ndaba Mandela, son petit-fils. Âgé de 36 ans, il vécut auprès de son grand-père à partir de ses 11 ans, recevant une éducation privilégiée et disciplinée, tandis que ses parents se préparaient à l’obtention de leur propre diplôme. Dans « Le courage de pardonner », Ndaba Mandela partage les onze leçons de vie apprises en grandissant, celles qui ont fait de lui le passeur légitime des valeurs de liberté, d'intégrité, de responsabilité et de paix, chères à Nelson Mandela. Ndaba Mandela nous raconte « le courage de pardonner », dans "28 Minutes".


Le projet de loi "anti-casseurs" : doit-on réellement craindre pour la liberté de manifester ?

La proposition de loi controversée « anti-casseurs » a été revue et corrigée mercredi en commission à l'Assemblée nationale. Une nouvelle version sera représentée dans l'Hémicycle la semaine prochaine, mais certaines mesures du texte, qui s’inspire d'une loi débattue il y a 4 ans visant les hooligans, suscitent un malaise dans la majorité. Certains partis d’opposition dénoncent même une loi liberticide. En cause, des mesures telles que la création d'un fichier de manifestants, l’interdiction individualisée de manifester et l’assignation à résidence, des fouilles et palpations à l'entrée des manifestations, la pénalisation des personnes qui participent à une manifestation non déclarée… Jusqu’où peut-on aller pour maintenir l’ordre ? On en débat avec Katia Dubreuil, présidente du syndicat de la magistrature, Guillaume Farde, conseiller scientifique de la spécialité sécurité et défense à Sciences Po, et François Cusset, historien des idées.


Présentation :

Elisabeth Quin

Pays :

France

Année :

2019