Rødhåd au Time Warp 2018

(119 min.)
Disponible du 13/04/2018 au 07/04/2019
Disponible en direct : oui
Fin des années 90, Rødhåd pose la première pierre de sa carrière de DJ. Pour marquer le coup dans la bonne humeur, il organise une fiesta en plein air dans les environs de Berlin. Ce qui résonne dans le milieu, y compris en dehors de Berlin et même des frontières allemandes. Le mix intemporel et perfectionniste de sa dub techno avec son groove percussif avait déjà fait sa réputation.
En 2009, il lance une chaîne de clubs, DYSTOPIAN, dont il reste le DJ résident. Les chaudes nuits de rave techno sont organisées traditionnellement à ces adresses sulfureuses de Berlin que sont l’Arena Club, le Horst Krzbrg et le Tape Club.Au changement de décennie, le Berghain commence à s’intéresser au jeune artiste, à cause de son sound, de sa manière de mixer sur les platines. C’est là que Rødhåd donne ses premiers gigs. Par la suite, il se produit dans une ribambelle de clubs : au Trouw d’Amsterdam, au Concrete et au Rex à Paris, au Lux à Lisbonne et au Fuse à Bruxelles. Sans oublier les grands festivals : Awakenings, Weather Festival, Melt!C’est en 2012 que Rødhåds fait ses débuts comme producteur : il sort un EP avec le label qu’il vient de créer, DYSTOPIAN. Il est tout de suite remarqué par Robert Hood, Jeff Mills, Marcel Dettmann, Ben Klock, Luke Slater, Laurent Garnier, Sven Väth ou encore Dave Clarke, ce qui lui ouvre les portes de labels comme Token, CLR ou Cocoon.Mais ce qui lui apporte la consécration, c’est une interview parue début 2013 dans Resident Advisor, le magazine web le plus en vue pour la musique électronique. Il y est couronné « Break Through Artist Of The Year ». Suivent des tournées en Japon et en Australie, et des gigs mondiaux tous les weekends.

Pays :

Allemagne

Année :

2018