Taxe des GAFA : une Europe déchirée

4 min
Disponible du 20/12/2018 au 22/12/2035
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Taxer les géants du numérique pour montrer la voie, en dépit de l'opposition des Etats-Unis: Bruno Le Maire donne le 8 avril le coup d'envoi des débats à l'Assemblée nationale sur le projet de loi visant les Gafa. Le ministre de l'Economie, dont le texte est au menu jusqu'à mercredi, y voit "une étape" vers une "fiscalité du XXIe siècle, plus juste et plus efficace". 
La taxe Gafa (acronyme pour Google, Amazon, Facebook et Apple) à la française s'inspire d'un projet européen qui n'a pas abouti le mois dernier, en raison des réticences de quatre pays (Irlande, Suède, Danemark et Finlande). En Europe, l’idée d’une taxe sur les GAFA, qui comprend les quatre géants du numérique -Google, Apple, Facebook et Amazon- ne date pas d’hier, mais est loin d'être concrétisée : les Etats membres ne parviennent pas à s'entendre pour harmoniser leurs taxes. Ces multinationales sont pourtant sous-imposées alors qu’elles engrangent des bénéfices colossaux sur le vieux continent. Ils paient en moyenne 9% d’impôts dans l’Union européenne contre 23% pour le reste de l’économie.

Journaliste :

Mathieu Boch

Pays :

France

Année :

2018