L’héritage de Franco continue de diviser

Bonus (5 min)
Disponible du 12/02/2018 au 14/02/2040
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Eduardo Vela, un ancien gynécologue, a été reconnu coupable le 8 octobre 2018 d'avoir séparé une mère de sa fille et d'avoir falsifié son acte de naissance, donné à une femme stérile, lors du premier procès dans le scandale des bébés volés sous Franco. Le parquet avait requis une peine de onze ans de prison contre lui mais il n'a pas été condamné, les faits étant prescrits. Des milliers d'enfants auraient été enlevés à leurs familles sous le règne du dictateur.
Aujourd'hui, plus de quarante après la mort de Franco, la question de son héritage continue de hanter l'Espagne. Par exemple, que faire des symboles franquistes qui continuent d'orner les rues espagnoles ? Depuis 2007, la loi stipule qu'ils doivent être retirés, mais les Espagnols restent divisés. La question du devoir de mémoire est loin d'être réglée. En février 2018, le démantèlement d'une sculpture dans un village près de Valence a encore fait polémique, comme le montre ce reportage d'ARTE Journal.

  • Pays :
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2018