Metropolis
Jérusalem / Frédéric Beigbeder / Alain Platel / Grace Jones

(44 min.)
Disponible du 28/01/2018 au 27/04/2018
Disponible en direct : oui
Version françaiseVersion originale

Malgré les vives tensions qui agitent Jérusalem, des artistes israéliens et palestiniens s’engagent pour un avenir commun - La recrudescence d'agressions à l'encontre de la communauté juive en Allemagne - Frédéric Beigbeder part en quête d’immortalité - Le chorégraphe Alain Platel revisite le "Requiem" de Mozart - Sophie Fiennes a filmé Grace Jones pendant dix ans - Rencontre avec l’artiste Tatjana Doll.

Jérusalem, capitale de la colère
Ville sainte et lieu du Jugement dernier, Jérusalem abrite sur un périmètre très restreint des sanctuaires de trois grandes religions. Depuis que le président américain Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, et que les pays musulmans ont considéré en retour l’est de la ville comme capitale de la Palestine, le climat est de nouveau tendu. Mais malgré ce contexte, des artistes israéliens et palestiniens tentent de bâtir un avenir commun. Metropolis s’est rendu dans cette ville déchirée.

Antisémitisme exacerbé en Allemagne
Depuis la déclaration de Donald Trump sur le statut de Jérusalem, la communauté juive d’Allemagne fait état d’une recrudescence des insultes, menaces et agressions à son encontre. Les auteurs de ces actes sont souvent des jeunes d’origine arabe. Comment réagir face à ce phénomène ?

Frédéric Beigbeder aspire à la vie éternelle
Dans son roman Une vie sans fin, l’auteur français part en quête d’immortalité. Il rencontre des spécialistes de la prolongation de la vie et suit une cure détox dans une clinique. Mais l’éternité est-elle vraiment souhaitable ?

Alain Platel met en scène le Requiem de Mozart
Aux côtés du compositeur Fabrizio Cassol, le chorégraphe belge Alain Platel revisite le Requiem de Mozart. Sous le titre Requiem pour L., l’œuvre s’accompagne de vidéos d’une mourante qui s’est filmée elle-même.

Grace Jones, diva éternelle
Rares sont ceux qui connaissent la femme derrière la diva. C’est le cas de la réalisatrice britannique Sophie Fiennes. Munie de sa caméra, elle a suivi Grace Jones pendant dix ans.

Tatjana Doll
Les œuvres de l’artiste allemande représentent le plus souvent des objets du quotidien, mais plus grands que nature. Dans ses peintures réalisées à l’acrylique, elle tend à mêler perfection et chaos.


Pays :

Allemagne

Année :

2018

En savoir plus

  • Bonus et extrait
Jérusalem, capitale de la colère / Metropolis

14 min

" Mort aux Juifs ", antisémitisme exacerbé en Allemagne / Metropolis

6 min

Alain Platel met en scène le Requiem de Mozart / Metropolis

7 min

Frédéric Beigbeder aspire à la vie éternelle / Metropolis

5 min

Grace Jones, diva éternelle / Metropolis

7 min

Tatjana Doll mêle perfection et chaos / Metropolis

5 min