Transatlantiques - La course des nations

Extrait (2 min)
Prochaine diffusion le mercredi 24 juillet à 09:25
Sous-titrage malentendantVersion françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Pendant un peu plus d'un siècle, les paquebots ont fait traverser l'Atlantique dans les deux sens à des milliers de passagers. Retour sur une fabuleuse aventure maritime.

Pendant quatre siècles, le bateau a été l'unique moyen de transport entre l'Europe et les Amériques. Entassés à l'entrepont des cargos à voiles, les migrants, chassés de l'Ancien Continent par la misère, les persécutions religieuses ou politiques, ont longtemps voyagé dans d'épouvantables conditions. Les améliorations apportées à la machine à vapeur au début du XIXe siècle vont faire entrer les liaisons transatlantiques dans une nouvelle ère. En 1843, 80 000 curieux assistent dans le port de Bristol au lancement du SS Great Britain, un navire révolutionnaire avec sa coque en fer et son hélice immergée. De Southampton à Cherbourg, du Havre à Brême en passant par Hambourg, Belfast ou Saint-Nazaire, les armateurs européens font sortir des chantiers navals des géants de haute mer de plus en plus rapides et sûrs. En 1897, le Kaiser Wilhelm der Grosse de la Norddeutscher Lloyd rallie New York en cinq jours et dix-sept heures : un record. La course que se livrent les nations occidentales met sur les flots des paquebots de plus en plus impressionnants. Parmi les plus prestigieux, le RMS Titanic de la White Star Line. Son tragique naufrage en 1912 ne sera pas le seul à endeuiller l'histoire des transatlantiques. En 1915, le torpillage par un sous-marin allemand du Lusitania bouleverse l'Amérique.

Formidable épopée
Entrés dans l'histoire, ils ont porté des noms devenus mythiques : Titanic, Normandie, Queen Mary ou encore France. Pendant près d'un siècle, du milieu du XIXe à la mise en service de lignes aériennes régulières, les paquebots à vapeur ont fait traverser l'Atlantique dans les deux sens à des milliers de passagers. Pour retracer cette formidable épopée, Mathias Haentjes s'intéresse autant aux prouesses techniques qu'à la course au prestige des grandes nations, aux vagues migratoires successives qu'au faste des premières classes, aux records de vitesse, salués par le fameux Ruban bleu, qu'aux catastrophes. Ponctué d'éclairages de spécialistes (historiens, conservateurs de musée) et illustré par d'émouvantes archives, un fabuleux voyage dans le passé.


  • Réalisation :
    • Mathias Haentjes
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2018