Snapshots : Deerhoof au Trabendo pour le Beau Festival
Paradise Girls, Mountain Moves

6 min
Disponible du 14/05/2018 au 13/05/2019
Disponible en direct : oui

Deerhoof explore et invente la scène rock indé US depuis 25 ans, surprenant sans cesse ceux qui aimeraient leur coller une étiquette sur le nez. Le duo formé de Greg Saunier, dont la batterie dit de lui qu’il est « sévère mais juste », et Satomi Mtasuzaki, incarnation même du DIY, constitue le noyau dur du groupe.

 Accompagnés des guitaristes John Dieterich et Ed Rodriguez, le quartet se démarque grâce à des prestations scéniques uniques en leur genre. En effet, leur musique déjà corsée est relevée par les chorégraphies intrigantes de la chanteuse Satomi, originaire de Tokyo. Deerhoof n’est pas pour autant dans l’excès, au contraire, il n’y a qu’à voir la composition rythmique du batteur, réduite parfois à une simple grosse caisse / caisse claire / cymbale. 

Enfin, toujours est-il qu’en 25 ans et 11 albums, Deerhoof se place toujours en tête pour offrir une pop expérimentale made in USA démente, aux influences noise, punk et jazz.

C’est sur la scène du Trabendo qu’on les retrouve aujourd’hui, pour la deuxième édition du Beau Festival. Jeune pousse mais pas pour autant novice, le festival offre une programmation aventureuse mais pointue, de quoi ravir les mélomanes en quête de sonorités nouvelles.

Concert capté le 12 mai 2018 au Trabendo, Paris.


Pays :

France

Année :

2017