La fonte des glaces sous haute surveillance

(53 min.)
Disponible du 10/03/2018 au 08/05/2018
Disponible en direct : oui
Version françaiseVersion originale

Que nous dit précisément l'évolution de la banquise en Antarctique sur le changement climatique ? Un état des lieux des défis à relever pour les scientifiques.

Quand le plus gros iceberg jamais observé s’est détaché en juillet 2017 de la barrière de Larsen, dans le nord de l’Antarctique, le monde entier a retenu son souffle : les images satellite de ce colosse de glace de 5 800 km², baptisé A-68, ont défrayé la chronique. Faut-il s’alarmer de cet événement, ou le considérer comme un simple vêlage, un spectacle de la nature certes rare mais normal ? Pour les spécialistes du climat, cette question se révèle un véritable casse-tête. Alors que des techniques de pointe – mesures par radar ou images satellite – permettent aujourd’hui d’observer les régions polaires les plus inaccessibles et de suivre de près la fonte des glaciers, quel lien les chercheurs établissent-ils entre leurs constats et les évolutions climatiques de l'ensemble de la planète ? Cherchant à prévoir ces dernières, et leurs conséquences sur l’écosystème, certains scientifiques tentent même de mettre au point des techniques de géo-ingénierie visant à stopper le réchauffement du globe. Mais ces techniques sont-elles à la hauteur des défis à relever ?

 


Réalisation :

Tanja Dammertz

Pays :

Allemagne

Année :

2017