Naïssam Jalal & Karsten Hochapfel en session à Jazz à Porquerolles
Osloob Hayati

5 min.
Disponible : 28/07/2017 au 27/01/2018
Virtuose de la flûte, mais aussi du nay (flûte orientale à l’embouchure en roseau), Naïssam Jalal étire au fil de ses titres des récits poétiques empreints de mystère où surgissent la souffrance, la colère et l’espoir des martyrs syriens. Une musique métissée, à la frontière entre le jazz et l’orient.
Parisienne d’origine syrienne, Naïssam Jalal n’a jamais oublié ses racines. A l’âge de 19 ans, elle se rend d’ailleurs à Damas pour être initiée au nay, puis en Egypte où elle étudie auprès du maître violoniste Abdu Dagher. A son retour en France en 2006, elle collabore avec de nombreux artistes et expérimente de nombreux styles : du jazz contemporain à l’afrobea en passant par le rap et le tango.
Au début des révolutions arabes en 2011, elle forme le quintet The Rhythms of Resistance (violoncelle, contrebasse, saxophone et percussions) avec qui elle milite ardemment pour le peuple syrien, se faisant porte parole de ses maux. Son dernier album, "Almot Wala Almazala" (2016) - “la mort plutôt que l’humiliation” - est une célébration tantôt mélancolique, tantôt courroucée de ce combat et prend aux tripes. 

Générique

Producteur/-trice :

Oléo Films

Pays :

France

Année :

2017

En direct sur ARTE Concert