Allah Las au Cabaret Vert

31 min.
Disponible : 30/09/2017 au 25/08/2018
Avec une signature musicale bien à eux, les musiciens de Allah-Las n’ont pas fini de se tourner vers l’expérimentation
Au fil des albums et singles et réunis par une passion inépuisable pour l’âge d’or des sixties -des Beach Boys au Byrds en passant par Love-, les mélomanes avertis que sont Miles Michaud, Pedrum Siadatian, Spencer Dunham et Matthew Correia, explorent sans relâche les moindres recoins du rock psyché, de la pop et de ses innombrables dérivés.
Et au vue du résultat, c’est tant mieux pour nos oreilles. En effet, entre les nappes planantes, les riffs de guitares d'influences low-fi et les harmonies vocales psyché-pop, la musique des Californiens de Allah-Las semble tout droit sortie du “Summer of Love”.
Allah-Las voit le jour en 2008, alors que trois collègues et amis disquaires, à force de voir les groupes se créer et rencontrer le succès autour d’eux, décident “d’en faire autant”. Rapidement rejoints par un quatrième membre, les passionnés de surf et de musique commencent à composer tous les dimanches et enchaînent les petites scènes, se constituant ainsi rapidement un public -dont une bonne partie sont clients du magasin-.
Le groupe croise un jour le chemin du soulmen et chanteur de jazz Nick Waterhouse qui leur propose de produire leur premier album qui sortira en 2012 sous le l’intitulation “Allah LAs”. L’album est plutôt bien reçu par la critique, ce qui encourage Allah-Las à enchaîner les sorties, à raison d’un disque tous les deux ans. Deux années plus tard, en 2014 "Worship the Sun" sort sur le label Innovative Leisure puis, en 2016, le troisième long-format de la formation, “Calico Review”, signé chez Mexican Summer paraît et Allah-Las déverse une fois de plus sa pop chaleureuse à tendance psyché au delà des côtes Californiennes.
Concert capté le 26 août 2017 au Cabaret Vert, Charleville-Mézières.
Photo © Rémy Grandroques

Générique

Producteur/-trice :

Neutra

Pays :

France

Année :

2017