Johnny Guitar

bande-annonce (1 min.)
Disponible en ligne: Non
Disponible en direct : non
Prochaine diffusion le dimanche 27 mai à 20h55
Sous-titresVersion françaiseVersion originale

Johnny Guitar, cow-boy musicien, arrive dans un saloon isolé que dirige une jeune femme, Vienna, en proie à l'hostilité des notables de la région... Signé Nicholas Ray, ce film d'amour fou, déguisé en western féministe et antimaccarthyste, met en scène un couple inoubliable (Joan Crawford et Sterling Hayden).

Dans une bourgade de l'Ouest dont deux familles, les Small et les McIvers, possèdent l'essentiel des terres, la belle Vienna, ancienne fille de saloon et femme de tête, a acquis un lopin un peu à l’écart, sur lequel elle compte bâtir une fortune. Car le chemin de fer, en cours de construction, va multiplier par cent la valeur du tripot qu'elle y a ouvert. C'est compter sans Emma Small, qui, après l'assassinat de son frère par des bandits, réclame, sans preuves, la tête de Vienna et d'un aventurier amoureux de celle-ci, le Dancin' Kid. Puritaine fanatique, Emma s'arroge les pleins pouvoirs et, avec McIvers, accorde à Vienna vingt-quatre heures pour déguerpir. Un nouveau venu assiste à la scène : Johnny Guitar, ainsi surnommé pour ses dons de musicien, qui souhaite se mettre au service de Vienna. Tous deux se sont aimés cinq ans plus tôt.

Le rôle de sa vie
Transparent réquisitoire contre la chasse aux sorcières du sénateur McCarthy, qui venait de décimer Hollywood, Johnny Guitar, western baroque et féministe, ovni cinématographique, a révulsé l'Amérique de son temps puis suscité au fil des décennies des torrents de littérature. On a cru par exemple déceler une troublante évocation de la bisexualité dans son inversion radicale des codes, qui met en scène l'affrontement à mort de deux femmes flanquées de faire-valoir masculins. Une réplique de Sterling Hayden, "Je suis un étranger ici-bas", est devenue fameuse en tant qu'exergue de l'œuvre de Nicholas Ray tout entière. Mais de quelque manière qu'on regarde le film, on ne peut résister à son flamboyant lyrisme ni à la puissance des émotions qu'il charrie. Le couple formé par Joan Crawford et Sterling Hayden compense magnifiquement des moyens réduits, décors compris, au strict minimum. En achetant les droits du livre, l'actrice ne s'y est pas trompée : il lui apportait le rôle de sa vie.


Image :

Harry Stradling

Montage :

Richard L. Van Enger

Musique :

Victor Young

Production :

Republic Pictures

Producteur/-trice :

Nicholas Ray

Réalisation :

Nicholas Ray

Scénario :

Philip Yordan

Acteur :

Joan Crawford
Mercedes McCambridge
Sterling Hayden
Ernest Borgnine
Ward Bond
Scott Brady
Ben Cooper

Auteur :

Roy Chanslor

Pays :

Etats-Unis

Année :

1954