Blue Jasmine

bande-annonce (1 min.)
Disponible en ligne: Non
Disponible en direct : non
Prochaine diffusion le lundi 7 mai à 20h50
AudiodescriptionSous-titresSous-titrage malentendantVersion françaiseVersion originale

Après le suicide de son riche mari, Jasmine se réfugie chez sa soeur qui habite un petit appartement à San Francisco... L'un des portraits de femme les plus sombres de Woody Allen, marqué par l'inoubliable composition de Cate Blanchett.

Tout s'écroule dans la vie de Jasmine. Son riche époux, un escroc à la Madoff, s'est pendu dans sa cellule. Humiliée et ruinée, elle quitte New York et se réfugie chez sa sœur Ginger, à San Francisco. Mais elle se sent à l'étroit dans son petit appartement, et lui reproche de n'aimer que les losers. Le nouveau petit ami de Ginger, Chili, un homme ombrageux et fou amoureux, ne fait que la conforter dans cette idée. Perturbée, Jasmine ressasse jusqu'à l'hébétude des souvenirs à la fois exaltants et traumatisants : ses grandioses réceptions, son mari qui la couvrait de cadeaux, mais aussi les infidélités et les affaires louches sur lesquelles elle fermait les yeux… Malgré tout, elle caresse le vague rêve de devenir décoratrice d'intérieur. Elle finit par rencontrer un éblouissant diplomate, à qui elle préfère ne pas dévoiler son passé.

Grande héroïne névrosée
Librement inspiré d'Un tramway nommé désir de Tennessee Williams, pièce à laquelle Woody Allen rendra un autre hommage dans Wonder Wheel, son dernier film en date, Blue Jasmine raconte l'inéluctable glissement dans la folie d'une femme brillante mais en plein déni, et esclave de la comédie sociale. Le personnage de Jasmine se situe dans la lignée des grandes héroïnes névrosées qu'affectionne le cinéaste – Charlotte Rampling dans Stardust Memories, Diane Keaton dans Annie Hall, Penélope Cruz dans Vicky Cristina Barcelona… Sauf qu'à la différence de ses consœurs l'aliénation de cette femme solitaire, rétrogradée au bas de l'échelle après une existence de luxe, apparaît de façon crue, quasi scabreuse, sans le filtre romanesque d'un regard amoureux. Récompensée à plusieurs reprises pour ce rôle, Cate Blanchett, que la caméra ne lâche pas d'une semelle, livre une prestation stupéfiante : perpétuellement sous tension, elle passe en un tournemain d'une aisance altière de femme du monde à la fébrilité la plus inquiétante.


Image :

Javier Aguirresarobe

Montage :

Alisa Lepselter

Production :

Gravier Productions, Perdido Productions

Producteur/-trice :

Letty Aronson, Stephen Tenenbaum, Edward Walson

Réalisation :

Woody Allen

Scénario :

Woody Allen

Acteur :

Cate Blanchett
Alec Baldwin
Charlie Tahan
Sally Hawkins
Bobby Cannavale
Peter Sarsgaard
Louis C.K.

Auteur :

Tennessee Williams

Pays :

Etats-Unis

Année :

2012

En savoir plus