28 Minutes

Philippe Courroye / Réformes : les syndicats peuvent-ils les empêcher ? (19/04/2018)

46 min
Disponible du 19/04/2018 au 19/04/2019
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

PHILIPPE COURROYE : LE PLAIDOYER PRO DOMO D’UN AVOCAT GÉNÉRAL Dans "Reste la justice...", Philippe Courroye livre ses réflexions sur la justice et ses relations avec la sphère politico-médiatique. RÉFORMES : LES SYNDICATS PEUVENT-ILS LES EMPÊCHER ? Débat avec Benjamin Amar, responsable de la CGT Val-de-Marne, Philippe Manière, économiste, et Stéphanie Matteudi, directrice d’Art du dialogue social.

PHILIPPE COURROYE : LE PLAIDOYER PRO DOMO D’UN AVOCAT GÉNÉRAL
Au début des années 1990, Philippe Courroye est réputé pour les mises en examen de ministres et de présidentiables à l’image de Michel Noir ou d’Alain Carignon. En 2007, il est le procureur général de l’affaire Bettencourt. Lors de ce scandale politico-financier, les médias le soupçonnent d’avoir étouffé l’affaire pour protéger Nicolas Sarkozy dont il est proche. Aujourd’hui avocat général à la cour d’appel de Paris, Philippe Courroye ne perçoit pas son ouvrage, "Reste la justice…", comme un règlement de compte mais comme une réflexion sur la justice et ses relations avec la sphère politico-médiatique. Il est l’invité de "28 Minutes".

RÉFORMES : LES SYNDICATS PEUVENT-ILS LES EMPÊCHER ?
En vue du quatrième épisode de grève de la SNCF, la CGT a appelé à une mobilisation interprofessionnelle pour "rechercher la convergence des luttes". Ont répondu à l’appel : la RATP, la CGT Mines-énergies, les fonctionnaires, le personnel des Ehpad, l’audiovisuel public, la Poste, les retraités et étudiants. Pouvoir d’achat, défense de statuts, protestation contre une sélection à l’université, précarité… Ces revendications diverses peuvent-elles se réunir sous une même bannière ? Les acteurs de cette grève perlée constituent-ils un réel contre-pouvoir au gouvernement ? Pour en débattre, nous recevons Benjamin Amar, responsable de la CGT Val-de-Marne, Philippe Manière, essayiste et économiste ainsi que Stéphanie Matteudi, directrice d’Art du dialogue social (ADDS).

 


Présentation :

Elisabeth Quin

Pays :

France

Année :

2018