28 Minutes
Les énergies vertes / Les migrants morts en Méditerranée (11/01/2018)

44 min
Disponible du 11/01/2018 au 11/01/2019
Disponible en direct : oui

LES ÉNERGIES VERTES SONT-ELLES VRAIMENT VERTES ? Graphite, cobalt, tungstène : Guillaume Pitron interroge notre dépendance aux matières dites "plus vertes", dont l'extraction s’avère très polluante. MIGRANTS : FAUT-IL RENDRE LA MÉDITERRANÉE INFRANCHISSABLE ? Avec Alberto Toscano, journaliste italien, Sophie Rahal, porte-parole de l’association SOS Méditerranée, et Hervé Le Bras, historien et démographe.

LES ÉNERGIES VERTES SONT-ELLES VRAIMENT VERTES ?

Dans "La guerre des métaux rares", qui découle de six années d’enquête, Guillaume Pitron interroge la dépendance de la France au graphite, au cobalt, à l’indium, ou encore au tungstène, composants essentiels dans la fabrication de nombreux objets électriques et numériques. En voulant s’affranchir des énergies fossiles, l’homme s’est tourné vers des matières dites "plus vertes", en oubliant que leur extraction s’avère paradoxalement très polluante. D’autant que les pays occidentaux ont délocalisé l’extraction et le raffinage dans des pays dont le souci écologique passe derrière celui d’une économie prospère. Au premier rang se trouve la Chine, premier producteur de 28 ressources minérales, avec souvent une part supérieure à 50% de la production mondiale. Le journaliste et réalisateur Guillaume Pitron nous en dit plus, sur le plateau de "28 Minutes".

MIGRANTS : FAUT-IL RENDRE LA MÉDITERRANÉE INFRANCHISSABLE ?

En 2017, 3.116 personnes sont mortes ou portées disparues en mer Méditerranée. Si ce chiffre est en baisse par rapport à l’année dernière (5.000 en 2016), le taux de mortalité pour les migrants qui tentent la traversée dans des embarcations de fortune reste lui relativement constant, soit environ 1 pour 40. Pour mettre fin à cette hécatombe, Emmanuel Macron et plusieurs dirigeants européens se rencontrent ce mercredi à Rome. Au programme des débats : les appels répétés des pays du sud de l’Union européenne à une meilleure répartition des migrants au sein des États membres et une réorganisation des secours en mer Méditerranée. Quelles sont les solutions pour une meilleure gestion de la crise migratoire ? La Méditerranée peut-elle servir de barrière ? Nous en débattons avec Alberto Toscano, journaliste et collaborateur de la radio publique italienne Rai, Sophie Rahal, porte-parole de l’association SOS Méditerranée, et Hervé Le Bras, historien et démographe.

 


Présentation :

Elisabeth Quin

Pays :

France

Année :

2018
  • Bonus et extrait

Guillaume Pitron - 28 Minutes

4 min

Migrants : faut-il rendre la Méditerranée infranchissable ? - 28 Minutes

2 min

Matteo Salvini - 28 Minutes

2 min

Comment séparer le bon lait du mauvais ? - 28 Minutes

3 min

Turkménistan : noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir - 28 Minutes

3 min

Le compte en banque d'Emmanuel Macron - 28 Minutes

2 min