Comment (re)voir ce programme

Diffusion : lundi 18 septembre à 20h05

Disponible en direct : oui

En ligne du 18 septembre 2017 au 18 septembre 2018

VOD-DVD

Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

JOHN MALKOVICH Le comédien s'est lancé dans la création de vêtements, avec sa propre marque Technobohemian, et préside cette année le jury d'un salon de la mode et du textile. PROJET DE RÉFORME : DONALD TRUMP VEUT-IL TUER L'ONU ? Les analyses de Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères de 2002 à 2004, et Alexandra de Hoop Scheffer, politologue.

JOHN MALKOVICH Avec plus de 70 films à son actif, une voix et une "gueule" reconnaissables entre toutes, John Malkovich aurait pu s’en tenir aux plateaux de cinéma. C’était sans compter des études sur l’art du costume à la fac, et des débuts en tant que costumier au théâtre. C’est réellement en 2011 qu’il se lance dans la création de vêtements, avec la sortie de sa marque Technobohemian. L’histoire d’amour avec le tissu continue avec les Premiere Vision Awards, salon de référence des professionnels de la mode et du textile qu’il suit depuis ses débuts, et dont il est le président du jury cette année. "Dessiner des vêtements est mon territoire d'expression" explique-t-il. Un territoire visiblement en pleine expansion, avec la création de trois collections capsules disponibles actuellement sur son site. John Malkovich est sur le plateau de "28 Minutes".

PROJET DE RÉFORME : DONALD TRUMP VEUT-IL TUER L'ONU ? Le président des États-Unis présente ce lundi 18 septembre une déclaration pour réformer l’ONU, avant de prononcer mardi un discours très attendu. Connu pour ne pas être un fervent partisan des organisations internationales, Donald Trump s'est montré par le passé très critique envers l'ONU, qu’il décrit comme "un club où les gens se réunissent, parlent et passent du bon temps", "de faiblesse et d'incompétence totale". Le but de sa réforme est donc de rendre l’organisation "plus efficace et plus performante", une proposition à laquelle ont été associés Berlin et Londres, mais pas Paris. Les États-Unis, premiers contributeurs financiers de l'organisation, menacent même de couper les vivres à l’ONU, qui risque de connaître une cure d’amaigrissement budgétaire dans les prochains mois. Les propositions de Donald Trump peuvent-elles relancer l’ONU ? Ou vont-elles au contraire l’anéantir ? Pour analyser la situation, nous recevons Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères de 2002 à 2004, et Alexandra de Hoop Scheffer, politologue et spécialiste de la politique étrangère américaine.

Générique
  • Présentation : Elisabeth Quin
  • Pays :France
  • Année :2017
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)

Bonus et extrait