Les grands discours : Dominique de Villepin
Non à la guerre d'Irak

11 min
Disponible du 12/07/2017 au 11/07/2020
Disponible en direct : oui
Le 14 Février 2003, au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, Dominique de Villepin refuse d’engager la guerre contre Saddam Hussein portée par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. D’une voix claire et posée, il prononce un puissant discours pour la paix. Malgré tout, ces mots n’auront pas empêché le conflit d’avoir lieu.
L’ONU est sans doute l’un des temples fameux des discours de notre siècle.
C’est ici à New-York que les chefs d’États et leurs représentants unissent ou dissocient leurs voix.
Février 2003, à la table du Conseil de sécurité, deux camps s’opposent au sujet de l’Irak : celui de la guerre contre Saddam Hussein portée par les États-Unis et la Grande-Bretagne, et celui de la paix dont la France prit la tête. Le 14 février, le ministre des Affaires étrangères français, Dominique de Villepin, trace par les mots un chemin vers une solution pacifique et se fait ainsi le porte-parole des nations et des peuples opposés à cette guerre. Malgré tout, le conflit aura lieu et quatorze ans après, comme le prédisait le ministre français, la paix reste encore à construire. Quels ont été les dessous de cette bataille diplomatique ? Pourquoi ce discours résonne-t-il encore à l’ONU aujourd’hui ?

Réalisation :

Jean Bulot

Pays :

France

Année :

2017