Lugau City Lights - L’épicentre est-allemand du punk

3 min
Version françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Dans les années 1980, quelques jeunes villageois défient le pouvoir de l'État est-allemand en organisant des concerts alternatifs. Ce documentaire suit le retour à Lugau, plus de trente ans après, de l'organisateur improvisé et débrouillard de ce qui allait devenir une saga rock'n'roll.

Un village peuplé d’irréductibles rockeurs résiste encore et toujours à l'oppresseur. L'histoire racontée par ce documentaire aurait tout du conte de fées s'il ne s'ancrait dans une réalité des plus prosaïques : l'Allemagne de l'Est des années 1980 et la pieuvre bureaucratique et sécuritaire étouffant sa population. Lugau, une bourgade de Saxe, va abriter la seule salle de concert alternative du pays, et arrivera, à force de contorsions et de subterfuges, à déjouer l'emprise de la Stasi. Alexander Kühne, alors jeune ouvrier de chantier rêvant des lumières et des strass de l'Ouest, parvient à louer la salle de bal de la seule auberge du coin. Les premiers concerts mettent le village puis la région en émoi. Les jeunes du coin se sapent, se maquillent, dansent et s'oublient dans des soirées frénétiques, faisant de ces rendez-vous une oasis de liberté dans une RDA où le moindre élan créatif se voit surveillé et corseté. Certes, la Stasi envoie ses agents et parvient à interrompre certains concerts, mais la réputation de Lugau s'étend à tout le pays, alors que rien n'est possible à Berlin-Est. Des centaines d'amateurs débarquent, et Lugau devient le QG de tous les "punks, poppers et psychobillys", à l'"abri de l'État". Même ceux qui allaient devenir des stars sous le nom de Rammstein s'y produisent. La chute du mur de Berlin donnera paradoxalement un coup d'arrêt à l'euphorie ambiante : les forces créatives s'exilent et les opportunités festives se multiplient partout ailleurs.

Un monde en train de s'éteindre
En suivant le retour à Lugau, plus de trente ans après, d'Alexander Kühne, l'organisateur improvisé et débrouillard de ce qui allait devenir une saga rock'n'roll, le film s'affranchit du temps et retrouve l'énergie qui débordait de la petite salle. Rythmé par des archives filmiques et photographiques, il restitue avec brio les derniers soubresauts d'un monde qui ne va pas tarder à basculer. Les témoins de l'époque le certifient : ce qui s'est passé à Lugau tenait à la fois de l'épiphanie et de l'initiation à la liberté. Un documentaire revitalisant.


  • Réalisation :
    • Tim Evers
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2017