Expédition "Modernes"
Sur les traces de l'art oublié

53 min
Disponible du 16/11/2018 au 17/12/2018
Disponible en direct : oui
Version françaiseVersion originale
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Comme Picasso, de nombreux artistes du XXe siècle ont été influencés par l'art dit primitif. Quelle place lui donner dans nos institutions culturelles ? Pour répondre à cette question, Nicola Graef et Susanne Brand entreprennent un voyage à la rencontre d’artistes et de chercheurs qui envisagent d’autres manières de transmettre l’histoire de l’art.

Jeune peintre, Pablo Picasso visitait régulièrement à Paris le palais du Trocadéro, qui abritait alors le Muséum ethnographique des missions scientifiques. Fasciné par les sculptures africaines, il a puisé dans leur langage formel abstrait le moyen d’exprimer sa propre notion du temps. L’Espagnol, devenu par la suite l’un des artistes majeurs du XXe siècle, doit ainsi beaucoup à ses devanciers africains, dont il ne connaissait ni les noms ni les trajectoires. À son image, de nombreux autres créateurs ont été influencés par l'art dit primitif. Dans quelle mesure avons-nous pu accepter l’impact positif de ces œuvres sur le développement de l’art moderne tout en les conservant dans des collections ethnographiques dédiées ? Pour répondre à cette question, Nicola Graef et Susanne Brand entreprennent un voyage à la rencontre d’artistes et de chercheurs qui envisagent d’autres manières de transmettre l’histoire de l’art.


Réalisation :

Nicola Graef, Susanne Brand

Pays :

Allemagne

Année :

2018